Notre premier cyclo américain !

Publié le par renarde1

Mardi 22 juin 2010, Bourg les Valence et petit tour de la plaine, vélo de route, 37,5 km, 200 m D+

 

Hier soir nous avons reçu à la maison un nouveau cyclo par l'intermédiaire du site d'hospitalité réciproque warmshowers : un jeune étudiant américain prénommé Trey, qui voyage en Europe, en partie à vélo, durant une année sabbatique, avant d'entamer des études de médecine.

 

Comme les autres fois c'est une rencontre très sympathique, on a un peu le temps de discuter. j'ai reçu son mail samedi soir en revenant de l'Ardéchoise, j'ai presque failli dire non parce que j'avais la tête ailleurs, en jaune et violet  ... parce que l'Ardéchoise m'envahit avant, pendant mais aussi un peu après, j'avais du mal à m'impliquer dans autre chose.  Heureusement que j'ai répondu positivement !

 

DSC00709.JPG

 

Ce matin, je l'ai accompagné sur quelques kilomètres, tandis qu'il reprenait la route vers le Sud . Bien sûr je commence par deux kilomètres face au vent pour lui faire goûter à notre spécialité locale, le mistral.  Comme il monte bien malgré ses sacoches, je lui ai conseillé de passer La Repara et Aleyrac  pour aller vers le Sud, plutôt que de suivre la nationale vers Montélimar . Il avait une carte à très grande échelle et craignait de ne pas trouver les routes, ne parlant pas français , mais ne semblait pas (comme certains cyclovoyageurs) effrayé par les deux petits cols.

 

DSC00710.JPG

 

Nous avons donc roulé ensemble jusqu'à Montvendre sur la route de Crest , où un puissant mistral nous permettait de rouler quasiment sans pédaler et en plus, je pouvais travailler mon anglais en même temps, trop cool .

 

Après lui avoir souhaité bon voyage, je suis rentrée par Malissard et le centre ville de Valence pour limiter l'effet du vent contraire.  Une bonne option, déjà testée une fois, très efficace,  qui m'a permis de laisser mes pensées flotter ... et mes pensées concevaient des circuits. Très costauds. Plus je roulais vite, plus les circuits étaient gros , tellement que je n'oserais même pas en parler ici  

 

 Je me sentais hyper bien, tout me semblait facile même"ma" côte habituelle où je me traîne avec le VTC pour le  vélotaf , et maintenant je me sens ronchon et endormie  . Et le moral, tout pareil, j'oscille entre euphorie et un peu de tristesse car Klaus a abandonné le circuit et Jérôme ne s'est pas vraiment fait plaisir le dernier jour .

 

Publié dans hébergement cyclo

Commenter cet article

Cricri le Cyclo 23/06/2010 21:31



t'as vraiment le sens de l'hospitalité...



renarde1 23/06/2010 21:53



Ben, toutes les expériences qu'on a eu étaient très sympas. Mais je ne prends que les gens à vélo  pas en voiture



Patrick BERNARD 23/06/2010 19:09



Dis donc, l'Ardéchoise, c'est ton Tour de France!


Avec le vent et sa bonne condition, tu l'as pas poussé encore un peu à l'est, du genre 30 Pas, Ste Jalle - Montbrun - Sault etc...?


Quant aux projets grandioses, on peut attendre du lourd de quelqu'un qui a grimpé le Nufenen Pass! Mais garde-les secrets, on les découvrira sur ton blog!


T'accompagnes pas assez tout au long des sorties, Jérôme, pour avoir ta condition physique sur ton Tour de France! Rien sans rien!



renarde1 23/06/2010 19:19



Il y a beaucoup à répondre à ton commentaire .
Notre hôte américain, je n'ai pas osé le pousser trop à l'Est, il fallait qu'il arrive à avignon le soir.
Mes délires secrets, je les garde secrets pour l'instant
Pour l'entraînement, c'est vrai que je sors beaucoup en semaine - et toute seule - en plus du WE avec Jérôme, mais c'est une question de motivation aussi. Et oui, c'est vrai, l'Ardéchoise est
spéciale pour moi, ça me rend très sentimentale, je n'ai pas encore réussi à retrirer ma plaque de cadre .