Organisation

Publié le par renarde1

Vendredi 12 octobre 2012, vélo de route, ardèche et Drôme Nord, 123 km, 1369 m D+ en 5h36 ... 6h25 total

 

 

 

 

Malgré le vent qui balaye le couloir rhodanien, c'est quand même une grande chance lorsqu'on fait du vélo d'habiter à Valence. Il n'y pleut jamais bien longtemps. Ainsi ce matin je traîne juste un peu le temps de laisser sécher les routes et je m'en vais un peu avant 9h par temps sec entre nuages et éclaircies, bien sûr vers le Nord, puisque le vent de Nord va se lever

 

Aujourd'hui c'est journée je-ne-sais-pas-où-je-vais. Petite journée car j'ai une contrainte de retour. Mais j'ai quand même du temps, et tout en filant vers Tain l'hermitage en luttant contre ma sale habitude de dormir sur le plat, la balade du jour prend forme.

IMGP3527.JPG

Grosse bande cyclable à Chanos Curson ... futur tracé de la ViaRhona entre Romans et Tain ?

Laissant à gauche mes raidards "chantier en cours " je poursuis jusqu'à Sarras pour aller découvrir la grimpée prochaine du Gamay Primeur, une idée piochée dans l'article d'Olive.; facile ainsi de trouver cette petite route inconnue de mes roues, très agréable à monter.
IMGP3530.JPG
17°C et un peu gris sans plus !

IMGP3529.JPG
Les vignes commencent à prendre des couleurs d'automne

Le vélo se prend au jeu de l'inconnu, alors que j'avais retrouvé la D6 pour atteindre St Jeure d'Ay, voilà qu'il tourne à droite, je fais le tour d'une colline, avec un chemin de Croix, me retrouve au hameau de Fourany et plonge vers l'Ay.
IMGP3533.JPG
Beau ciel bleu au-dessus d'Ardoix
Me voici sur la route d'Ardoix , je vais y arriver tranquillement .... et voilà qu'il tourne encore à droite, passe par le hameau de Bruas, encore une jolie petite route 

IMGP3536.JPG

La Tour d'Oriol, après avoir traversé l'Ay
 Les pauses vont être nombreuses, un petit casse-croûte à Ardoix, puis un coup de fil d'un "copain  d'avant" , ça remonte bien à trente ans qui dure assez longtemps !... je prends la route classique vers ST jeure d'Ay et Eclassan, ben quoi, oui je tourne en rond et ça m'est bien égal

IMGP3538.JPG
Une drôle de maison à Ardoix ... pas évident à meubler !
IMGP3539.JPG
Ebony and Ivory  ... live together in perfect harmony ... comme chantait Paul Mc Cartney
IMGP3542.JPG
Saint Vallier et Rhône gris métallisé

IMGP3543.JPG
Via Rhona vers Laveyron
IMGP3544.JPG
Je me prépare mentalement à un truc costaud
IMGP3545.JPG

Mais vent dans le dos que 19% ... je ne me suis pas assise sur le banc

 

Il ne me reste qu'à me laisser glisser dans la vallée du Rhône, où le vent s'est levé, un peu de via rhona vers le Nord jusqu'à Laveyron et prête pour le 2 eme objectif du jour : le Montrebut par la "route panoramique" .... où personne ne regarde le panorama avant d'être en haut ... Les 25% annoncés ne plaisent pas à mon compteur, qui me dit 19%, 19%, 19% . Têtu le compteur. Au ressenti le haut est  vraiment très raide mais sans doute très court.

Reste un retour vent dans le dos via ST Uze ;Je fais mon CLM habituel entre St Donat et Chanos avec une petite pointe à 47 km/H sur le plat, il me plaît cet endroit Cela fait une "moyenne sortie" sympa, pas de pluie et vent "amical" !

IMGP3547.JPG

 

Facile l'organisation quand on dispose de deux journées entièrement libres (lundi, vendredi) par semaine .... pourtant mon kilométrage commence à ressembler à quelque chose même par rapport aux personnes qui disposent de temps libre... on me demande parfois comment je fais ... et je me rends compte que j'ai quelques principes de base, comme :

 

- La meteo n'est une cause d'annulation de sortie que rarement (verglas, pluie forte froide et/ou continue, très grand vent) mais j'en tiens toujours compte pour la destination et la longueur du parcours.

 

- les petites misères physiques (rhume, douleurs, etc) ne sont qu'exceptionnellement une cause d'annulation de sortie (1 jour en 2 ans) , mais j'adapte toujours le parcours à ma forme ou au moral du jour.

 

- je fais feu de tout bois, et il n'y a jamais de trop petite sortie ... je mets 10 mn à peine à être prête pour faire du vélo .

Courses, trajets, invitations, travail : autant d'occasions

 

- Rouler en bonne compagnie est magnifique, ce sont mes plus beaux souvenirs... mais en général pas un besoin pour moi (sauf si le moral n'est pas là du tout) ... plutôt un cadeau  ... être seule n'est jamais une raison de ne pas sortir

 

- le plaisir du vélo vient de multiples choses, parfois innatendues, comme avoir réussi à atteindre Chateauneuf sur Isère (à 8 km) par - 8°C et 70 km/h de vent contraire , la lumière, l'ambiance, le paysage ,la compagnie, les rencontres, les trouvailles ... .L"aspect sportif existe toujours , mais s'il était le seul, il y aurait des sorties galères

 

On me demande aussi souvent "mais tu ne te reposes jamais ?" ... ben si, mais jamais une journée entière !!! C'est horrible ! Une journée de vélo "classique" n'est pas tellement fatigante, moins qu'une journée de boulôt .

 

Il y a des activités qui passent à la trappe aussi, des activités sportives certes, mais aussi quotidiennes ... comme les invitations le midi ... certaines fêtes (je ne suis pas trop "fête" et la nuit, je dors, sauf si c'est un BRM ) ... le ménage et le repassage qui ... dépendent de la meteo et attendent la pluie ... comme les plantes , la télé, que je ne regarde plus du tout !

accro-de-l-ordinateur-1709781358-O.jpg

Par contre je suis super mal organisée pour le travail Je travaille 8h30 auxquelles s'ajoutent  plusieurs heures de préparation , devoirs, correction ... et ça se termine toujours à devoir faire sauter un minitour car je m'y prends au dernier moment Pourquoi ? parce que je passe trop de temps sur l'ordi , une vraie droguée ... le blog oui, mais aussi le reste !!! ... C'est à cause de l'ordi que je bouquine moins aussi, dommage ...mais c'est sans doute une forme de repos pour moi.

Ouf désolée ... j'ai encore écrit trop

Publié dans vélo

Commenter cet article

Issenlas 15/10/2012 00:32


"8h 30 de boulot", Brigitte : c'est par semaine ou par mois ? Par jour, cela semble impossible ...

renarde1 15/10/2012 08:22



Par semaine ... disons 12-14 h au total !



Olivier Besson 14/10/2012 18:59


Salut brigitte !


Cet article me plait beaucoup ! En effet, je fais parti des gens qui se posent des questions et notamment celle-ci : "mais comment fait-elle pour pouvoir sortir autant ?" Sans oublier : "mais où
trouve-t-elle l'énergie pour faire des 200 ??". Tu as déjà répondu en partie à ma première question ! Néanmoins, j'aimerais être une petite souris pour voir comment se déroule l'une des tes
journées !!!. Pour ma part, j'ai beacuoup de mal à tout concilier et surtout le vélo au milieu de mon emploi du temps : boulot la journée (quelques fois la nuit..) et au moins un week-end par
mois, parfois 2, s'occuper de la petite dernière qui a 4 ans et demi (école, le mercredi, le week-end...). heureusement, j'ai une femme conciliante sinon je ne pourrais absolument pas rouler...
Et bien sûr, elle travaille aussi, du mardi au samedi compris !!! Et elle aussi fait du sport ! Et je n'ai pas à me plaindre car mon fils est parti à Paris : quand il était encore à la
maison, il jouait au football à un très bon niveau l'obligeant à s'entrainer 4 jours par semaine (plus le match le dimanche) et il 'na pas le permis !!! T'imagines qu'il fallait que je fasse le
chauffeur en plus..Pour couronner le tout, j'étais licencié comme dirigeant dans le club dans lequel il jouait !! Ca, j'ai abandonné, j'en pouvais plus...


Tu me donneras quelques conseils....


Allez, bonne soirée et à bientôt.

renarde1 14/10/2012 22:23



Merci de ton commentaire ! Pour compléter tes réponses, en dehors du fait que je ne bosse pas beaucoup, je n'ai qu'une fille et elle conduit depuis 9 mois, moi aussi j'ai fait le taxi au centre
équestre, 3-4 fois par semaine, pendant des années, c'était à 20 km
En ce qui concerne les sorties de 200 km, c'est bizarre ... mais la plupart des filles que je connais, qui ont des activités sportives d'endurance (montagne, trail , ski de rando etc ...) peuvent
faire 200 km sans finir épuisées , alors qu'elles ont peu de km de vélo. On en a discuté l'autre jour lors de notre sortie à 3 filles . Sans doute qu'à l'image des cyclos habitués à la longue
distance, elles savent ne pas taper dedans, accepter un coup de mou.
A l'opposé , certaines personnes qui roulent exclusivement en club, et souvent très vite, me disent que 200 c'est trop pour eux.
Je pense qu'on s'habitue à une certaine durée et intensité d'effort, une manière de faire du sport.
Pour ma part j'ai un plaisir vraiment spécifique sur les longues sorties, parfois vers la fin, une joie sauvage  ! En faire beaucoup modifie totalement le côté "récupération" .



Veloblan 12/10/2012 23:08


Pfffffffffff aucune chance de te ratrapper alors

renarde1 12/10/2012 23:12



1000 bornes
Il y a bien un WE que je vais passer à paris ... mais 1000 bornes en un WE



Veloblan 12/10/2012 22:55


Ben tu fais bien du ski? pas a Valence bien sur, y a pas plus de neige qu'a St Bo

renarde1 12/10/2012 23:04



Ben oui ... mais bien moins qu'autrefois ... regarde l'an dernier ... 10 sorties, disons 15 avec le ski de fond et 2 jours de piste ... un mois de mars à plus de 2000 bornes et janvier et février à peine en-dessous ... le ski n'y change rien ...



Veloblan 12/10/2012 22:45


Vivement que la neige arrive, au moins pendant ce temps tu ne rouleras pas et je pourrais un peu combler mon retard sur toi

renarde1 12/10/2012 22:53



T'es mal barré parce qu'à Valence la neige ne reste que très rarement ... je suis sur un secteur privilégié Fin décembre 2010 j'ai quand même du sortir le VTT car les routes étaient impraticables en vélo de route. Ca ne s'est pas
produit, depuis.