Quatre mille et une nuit, aux Limouches

Publié le par renarde1

Vendredi 25 mars 2011, Col des Limouches en AR depuis Chabeuil; 39 km, 873 m D+ en 2 h environ

 

Ce vendredi soir j'ai rendez-vous avec Laurène à Chabeuil pour une balade du soir, avec un retour prévu en nocturne.

Je me réjouis de cette sortie où je vais pouvoir oublier un peu ma journée de remplacement, qui a comporté quelques épisodes assez désagréables (et d'autres très sympas mais ...)

 

Notre choix se porte sur un aller-retour aux Limouches, ce qui garantit un retour sur une bonne route. En effet nous commençons à rouler vers 17h45, le retour sera en partie de nuit.

 

DSC03287.JPG DSC03289.JPG

DSC03290.JPG

Sur la face Ouest de ce col , les derniers rayons du soleil précèdent la nuit de peu

 

DSC03291.JPG 

 

Une belle montée aux Limouches !

....avec le début en mode chrono (la miss Laurène démarre fort et je dois m'employer pour suivre - il me semble que notre début est pas mal du tout ... et curieusement ça cause moins dans les rangs de l'équipe des Limouches)  ...

 

.....le milieu en mode photo en roulant (ou pas) , lorsque le soleil se couche juste dans la partie panoramique du col  ...

.....et le haut malheureusement un peu contre le vent , le ralentissement sur le replat étant bien net .... Laurène me gratte de quelques secondes à l'arrivée  Elle a nettement l'avantage dans le "contre le vent" ...

 

DSC03294.JPG

Le soleil : terminé pour aujourd'hui !

 

C'est dans la partie panoramique-coucher de soleil, justement , que je dépasse les 4000 km pour 2011. Sympa comme endroit pour changer de tranche !

 

DSC03295.JPG 

Mais qu'est-ce qu'elles font là ces filles , il est plus de 19 heures !!!

 

Une heure plus tard (oh pardon 1h01  plus tard car c'est à peu près le temps qu'on a mis , les deux petites pauses photo non comprises ... pourquoi ne suis-je pas étonnée ? )  nous sommes au col et la douce tièdeur de la plaine a cédé la place à un petit 7°C assez frais avec un vent fort . Nous ne traînons pas (pas de cérémonie brownies !!!) , plus à cause de ce froid soudain qu'à cause de la nuit qui débute. Il faut s'équper  (veste + gilet réfléchissant ) , ajuster les lampes que j'ai passé à Laurène et même transférer le support de lampe car l'une d'elles ne s'adapte pas bien.

 

La descente est belle et froide, insolite dans la pénombre qui s'accentue tandis qu'on plonge vers la plaine . La route est excellente et c'est assez rapide !  je ne regrette pas les jambières et le buff sur les oreilles , Laurène est un peu congelée à l'arrivée à Peyrus . Entre Peyrus et Chabeuil, sur une section assez fréquentée, nous "voyons" en sens inverse un gars à vélo  sans aucune lumière et vétu de sombre ... pas cool pour lui ...

 

Quand 20h sonnent à l'église de Chabeuil, le matériel est rangé dans la voiture et on redémarre déjà ... un minitour, oui, mais un minitour avec du dénivelé et un horaire sortant de l'ordinaire  !

Publié dans vélo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C


laisser 2 jeunes filles seules faire du vélo aussi tardivement c'est ti pas dommage... faudrait les accompagner



Répondre
R


Mais tu es le bienvenu cher Cricri . on peut même faire plus tard en juin : tu pars de Lyon après le boulôt , et on t'attend à Chabeuil pour un Limouches by night



O


La moitié pour moi !!! presque jour pour jour



Répondre
R


Sûrement parce que j'ai deux fois plus de temps



J


Original, de rouler entre chien et loup. Comme les grands magasins, tu fais "nocturne", une fois par semaine ? Tu m'étonnes qu'aux Limouches les gens écarquillaient les yeux en voyant
2 nanas à vélo, à cette heure peu commune. Est-ce bien raisonnable ???



Répondre
R


Raisonnable, je ne sais pas, mais je ne le suis pas tellement de toutes façon
La route des Limouches est très bonne, déserte le soir et avec un bon équipement c'est plutôt rigolo  Quant à la
montée à cette heure-là , grandiose !



L


Quel plaisir de rouler en montagne au couché du soleil ! Poursuivre dans la nuit sur des routes désertes est également très agréable. Il faut un peu de temps pour prendre ses repères (surtout en
descente) et être bien équipé, maintenant on trouve du très bon matos à des prix corrects. Tout est là pour se faire plaisir de jour comme de nuit !



Répondre
R


En effet à cette heure-là, la magnifique lumière ajoute encore au plaisir d'être là !
J'ai assez peu roulé de nuit (plutôt pour terminer une sortie) j'ai un éclairage avec batterie qui n'est sans doute pas ce qu'on peut faire de plus puissant mais ça va



F


Coucou Brigitte ! Voilà que tu roules en nocturne maintenant !


Très jolies photos ! Et bravo pour tes 4.000 km, c'est héroïque !



Répondre
R


Voilà surtout que je travaillais le jour  ce qui est rare ! Du coup il fallait bien trouver une idée qui marque
pour ne pas passer les 4000 sur un tour de quartier !



L


C'est vrai qu'on n'a pas beaucoup causé dans la montée !


La légende de la dernière photo "mais qu'est ce qu'elles font là..." : en effet les gens qu'on a croisé ont du se poser cette question...



Répondre
R


En même temps on n'a pas croisé tant de monde que ça  du moins sur le col ! Et pas un cycliste



O


J'ai pensé à vous deux  je me suis dit qu'avec le vent du sud l'affaire devenait corsée ! mais pas assez pour vous
..cool ..bon le vélo fonctionne plutôt bien après la révision  tranquille pour les prochaines tranches ... demain
en principe pour moi passage des 9 000 km et bientôt 100 000 m de dénivelé ..bref la routine



Répondre
R


Tu avais suivi notre projet de sortie du soir !Le vélo marche, le compteur aussi et le vent du Sud n'a gêné qu'un peu en haut ; il n'était pas très chaud mais on en a vu
d'autres  
J'ai vu pour les 9000 km et le déniv qui avance à toute vitesse, bravo à toi pour cette "routine" fantastique !Et bon "rodage" du tandem ...