Royans Vercors intense

Publié le par renarde1

Samedi 28 mai 2010, St Nazaire en Royans , vélo de route, 64 km, 1250 m D+

http://www.openrunner.com/index.php?id=583836

Quand on décide d'aller dans le Vercors pour le petit tour de l'après-midi, cela donne des parcours assez intensifs avec pas mal de dénivelé au kilomètre. Et encore on peut faire bien pire !

 

Nous n'avions encore jamais atteint le plateau du vercors en passant par Bouvante et les cols du Pionnier et de la Portette. Donc nous voilà partis de St Nazaire en Royans vers St Jean, un village très animé,  puis Bouvante en pleine sieste pomériedienne. Heureusement cette partie constitue un échauffement progressif. Echauffement est le mot , car dès le début je commence à trouver qu'il fait trop chaud pour moi ! Il faut bien m'y habituer pourtant ...

 

bouvante.jpg

 

A Bouvante, les choses sérieuses commencent. J'avoue que j'ai ramé pendant toute la montée (quoi, il faut pédaler pas ramer ? Ah, c'est pour ça ...) Il m'arrive souvent de précéder Jérôme dans les cols, et si ce n'est pas le cas, je le suis facilement. Je peux par exemple, m'arrêter pour prendre des photos, et ensuite donner un coup d'accélérateur pour revenir dans sa roue, ça ne me pose pas de problème. Aujourd'hui, je me traîne 50 mètres derrière, et en plus ce n'est pas agréable.

 

J'ai trouvé plusieurs explications à ce fait : la chaleur à laquelle je ne suis pas encore habituée, une petite forme avec un vague mal de ventre et de tête, l'oubli de regonfler les pneus avant la sortie .... mais aussi le vélo de Jérôme qui sort comme neuf de chez le vélociste .... une potence neuve, une selle neuve , des pneus neuf, la cassette et la chaîne aussi  ... il en a eu pour 200 € . Quand je lui fait remarquer qu'il va vite, il me dit que finalement 200€ c'est pas cher pour l'assistance électrique  !

 

Enfin, tout a une fin et je viens à bout de ce col de la Portette , en passant sans cesser de monter par le col de la Croix et par le col du Pionnier (je ne vois pas du tout ce qu'il a fait celui-là pour mériter d'être un col .)

 

DSC00505.JPG

 

Sur les hauteurs du Vercors on ne rencontre pas du tout de cyclistes. Il fait plus frais et c'est plus agréable. Bien que nous soyons un peu à la bourre (on a commencé  tard, aussi) nous ne pouvons pas redescendre direct par  le col de la Machine car la route est barrée. Donc direction St Laurent en Royans par la rive droite de la Combe laval, c'est un peu plus long car il y a trois petites bosses avant que ça se décide à descendre vraiment. Entre ces bosses, des portions de bonne route droite propices à la descente rapide   ; le reste n'est qu'une agréable formalité , avec quelques ondulations de fond de vallée.

 

DSC00506.JPG

Superbe paysage ...

 

Une sortie pas très longue, mais qui calme  !

 

 

 

Publié dans vélo

Commenter cet article

Olivier BUISSON 30/05/2010 21:02



Le col de la Machine est barrée pour des travaux ? ou pour une manifestation automobiles , reste alors le col de l'Echarasson .. beau reportage "vivant" 



renarde1 30/05/2010 23:27



A vrai dire, je ne sais pas trop pourquoi il était barré ... l'accès au col était possible, le problème était en dessous ... comme on devait redescendre pour 18h30 on a vite obliqué vers la
descente de l'Arp



Patrick BERNARD 30/05/2010 08:32



C'est vrai que l'ancien vélo de Jérôme grinçait au possible! Et que le sous-gonflage est un important facteur de perte de rendement.


Mon dernier article devrait t'intéresser, dans un sens utilitaire, le précédent aussi, dans un sens imaginaire. Le Grand Colombier depuis Valence, qui sait, avec une mobylette en lieu de vélo.


 


 



renarde1 30/05/2010 23:25



Euh c'est toujours le même vélo ... mais il grince plus  Ca doit être ça le truc, cette énergie qu'il perdait à
grincer ...



Cricri le Cyclo 29/05/2010 23:29



c'est pas juste de précéder une jeune et jolie femme avec un vélo à assistance électrique



renarde1 30/05/2010 23:24



Merci Cricri  de ton soutien