Sans bonnet ni froid ... St Bonnet le Froid

Publié le par renarde1

Dimanche 17 avril 2011, vélo de route, boucle St Bonnet le Froid - Lalouvesc depuis Sarras, et retour par St Barthélémy de Vals

127 km et 1526 m D+ (6h20 sur le vélo)

 

Vu la très belle journée annoncée , de plus avec un vent faible, je propose à Jérôme une boucle roulante et sympathique, de plus avec un bout de route qu'on n'a jamais parcourue en altitude. A départ de Sarras , qui est assez logique, la boucle mesure 87 km. Malheureusement je ne suis pas disponible pour faire l'aller en vélo, mais je prévois de faire le retour.

 

Nous nous garons donc à Sarras, et en route vers 10h45 ou 11h en direction d'Annonay par la délicieuse  vallée de la Cance .

 

 

DSC03513.JPG 

La Cance dans son écrin de verdure

 

Il fait encore bien frais au départ, puis ça chauffe assez vite.  Nous n'y rencontrons pratiquement que des cyclos, pas une voiture. Je discute avec un gars sympa qui se montre surpris qu'on aille à St Bonnet le Froid en début de saison . C'est quoi, le début de saison  ?  De plus la vallée de la Cance, ce n'est pas le Ventoux

 

DSC03514.JPG

Traversée d'Annonay : étroit !

 

La traversée d'Annonay est un peu pénible (dans la ville, ça monte à 5-6% et les voitures ne peuvent pas doubler ... les trottoirs par définition sont utilisés par les piétons ...) mais ça ne dure pas . Nous nous retrouvons dans la partie haute de la vallée. La circulation du début se calme vite, car il est l'heure du déjeuner du dimanche  Qui pour nous prendra la forme d'un sandwich sur un banc à Villevocance.

 

DSC03518.JPG

St Julien Vocance

 

La route prend de l'altitude presque insensiblement ; les pentes ne se redressent (et encore, pas trop) que sur les derniers kilomètres. Tout autour c'est un festival de verts , des tendres feuilles printanières aux sombres forêts.

 

DSC03521.JPG

 

Nous arrivons bientôt au Col des Barraques 1074 m)  , jonction avec la route de Lalouvesc ; mais nous allons tout de même jusqu'à St Bonnet, pour la très belle vue, et pour faire un petit coucou au département de la Haute-Loire.  Nous prenons un café  au soleil dans ce village haut perché,

 

DSC03522.JPG

La Haute-Loire !

 

DSC03523.JPG

St Bonnet pas , café en terrasse

 

DSC03525.JPG 

Superbe vue !

 

 

DSC03528.JPG

Le col "qui me tendait les bras" Et voilà !

 

Pour aller à Lalouvesc, il faut passer le col du Rouvey (1244 m) . La route semble hésiter : montera, montera pas ? Finalement elle se redresse, et ce sera le passage le plus raide de tout le parcours (mais rien de bien méchant quand même 7-8%)  

 

 Le reste est velours, nous sommes au point haut et seules de minuscules bossettes nous séparent de la vallée du Rhône   La descente sur Satilieu est tout de même plus relaxante qu'en janvier où j'étais arrivée en bas un tout petit peu congelée

 

DSC03532.JPG

Début de la descente sur Satilieu : ça change de janvier dans le brouillard !

 

 

DSC03535.JPG

Arrivée à Ardoix

 DSC03537.JPG

Gorges de l'Ay

 De retour à la voiture vers 16h15 ... je décide que le petit vent de Sud n'a pas de quoi me faire peur et je rentre en vélo, avec un petit crochet Drômois pour valider correctement le troisième département après l'ardèche et la Haute-Loire.

 

 DSC03539.JPG

Et St Vallier pour terminer ...

Je fais un retour correct en 1h45 pour 40 km , en passant par St Barthélémy de Vals et Bren , ce qui me rajoute de gentilles petites bosses.  Ce parcours me rappelle une "chasse au Cricri" infructueuse   . Je ne sens pas le vent sauf sur les 7 derniers kilomètres.  Il fait une température de rêve , 24°C au soleil , et curieusement pas un vélo sur ces routes cet après-midi ! L'après repas du dimanche  ?

 

Ce mois d'avril n'en finit plus de nous offrir de très belles journées !

 

 

 

 

Publié dans vélo

Commenter cet article

Bruno 19/04/2011 19:24



Tu m'avais pas dit  que j'allais te reprendre 326km ce week end


D'après les photos Jerome me faisait pitié avec son short mais s'il a un cuissard dessous ok.


Par contre porquoi mettre un short par dessus le cuissard



renarde1 19/04/2011 20:13



Tu ne perds rien pour attendre
Pour Jérôme, je ne sais pas !!! C'est un mystère !



Olivier Buisson 18/04/2011 20:04



Y A PAS DE SAISON POUR ROULER EN MONTAGNE ! simplement la paresse de rester en plaine jusqu'au mois de juin ...pour certains ..mais pas pour toi et Jérome ! j'adore votre balade que j'ai déjà
fait et refait depuis au moins une trentaine d'année ...du bonheur de promener le vélo



renarde1 18/04/2011 20:18



JE SAIS OLIVE ! NE CRIE PAS
Avant je ne roulais pas l'hiver, trop occupée par le ski . mais la première sortie pour nous c'était souvent un col du Vercors !!! Ou deux ! Un peu décalé comme pratique
Et c'est la première chose qui m'avait frappé en découvrant ton blog : que tu roulais l'hiver, avec du déniv, par tous les temps !
Ce circuit est super, et pas de problème pour l'allonger ... si on veut



Patrick BERNARD 18/04/2011 20:02



"on ne fait que du plat en début de saison", à quoi tu peux rajouter "sur le petit plateau"! A côté de ça, car il s'agit souvent de coureurs, il y a des gars (et des filles, lire Jeannie) qui
font des efforts aussi en hiver et en début de printemps, et parmi eux se trouvent ceux qui sont devant dans les courses.


Former un groupe même petit de gars qui s'entrainent, s'entrainent vraiment, en début de saison est chose extrêmement difficile même dans une ville importante.



renarde1 18/04/2011 20:10



Je ne sais pas ce que font les coureurs ... mais pour les cyclos traditionnels j'en ai trouvé quelques uns qui roulent l'hiver ! avec des bosses ! parmi les cyclobloggeurs  mais ce n'est pas le type de pratique le plus courant !



Patrick BERNARD 18/04/2011 19:33



"St-Bonnet le Froid en début de saison"! Je suis toujours étonné de la frilosité du monde cycliste.  J'en ai encore croisé aujourd'hui en cuissard long avec surchaussures; par 23°, et dans
la plaine bien sûr! Sur le Plateau du Vivarais, que je vous conseille pour une prochaine (vous étiez à sa porte), on en croise cependant quelques-uns en cette période pré-estivale, mais pas des
coureurs, des gens parfois âgés, parfois mal équipés, parfois alourdis.



renarde1 18/04/2011 19:48



Moi aussi je m'étonnais de cette frilosité, jusqu'à ce que je connaisse aussi des cyclistes qui roulent l'hiver  Mais je crois qu'il s'agissait là d'une autre forme de frilosité, un dictat du style, "on ne fait que du plat en début de saison".
Quelque chose d'assez répandu, pourtant je ne vois pas bien ce qui empêche , si on roule l'hiver, d'enchaîner les petites bosses des collines. Et pourquoi se priver d'aller aux Limouches quand on
se retrouve avec des journées à 12°C en janvier, 16°C en février ? J'ai jamais compris où était le problème   Moi je
mets entre 60 et 61 mn au Tourniol hiver comme été !



Veloblan 18/04/2011 12:42



Si tu aimes les grands espaces et le silence, il te faut venir un jour dans le Cézallier, j'ai jamais trouvé mieux!



renarde1 18/04/2011 13:17



Bonne idée