Soleil en Dévoluy

Publié le par renarde1

Mardi 2 mars 2010, Le Noyer, Têtes de Girbault et des Tourneaux, ski de randonnée, 1500 m D+

Les pluies à haute altitude, si elles ne réjouissent personne, pemettent d'assainir un peu le manteau neigeux lorsqu'elles sont suivies de regel. Notre choix se porte aujourd'hui sur une face Sud d'altitude modérée, en espérant y trouver de la neige de printemps. Nous partons pour une boucle au départ du Noyer, un village situé au pied du Col du Noyer, qui permet en été de passer du Champsaur au Dévoluy.

P1010039 P1010040
Il fait soleil                                                                                  ... vite la crème ... ah il y en a trop ...
Ce col est bien connu des cyclistes, on a pensé à eux ici, avec de petits panneaux indiquant le pourcentage du prochain km. Nous nous garons au pied de la route du col, mais nous partons à droite en direction du Col de la Saume  . Le paysage est tout de suite séduisant avec un soleil éblouissant et des massifs encore bien plus enneigés que je le croyais.

P1010044
Vue du col de la Saume sur le Champsaur et les Ecrins

Le début de l'itinéraire est un peu compliqué, après avoir quitté la route nous nous retrouvons assez vite dans des clairières bien raides sur une neige dure. les couteaux sont de sortie, et nous, on n'a plus trop l'habitude de remonter ce type de terrain un peu stressant après l'overdose de poudre cet  hiver !  Nous finissons par gagner le col par une traversée légèrement descendante dans les arbres.

P1010042
Objectif en vue : Tête de Girbault

L'endroit est fantastique, avec des reliefs adoucis par l'énorme quantité de neige, qui contrastent avec les rochers dorés et abrupts caractéristiques de ce massif. De là on peu voir une partie de notre itinéraire, une pente qui se redresse progressivement jusqu'à la crête nommée "Tête de Girbaut" (2370 m) .

Elle est en fait moins raide qu'elle en a l'air, mais beaucoup plus longue : il faudra deux heures pour en venir à bout. Deux heures dans une seule et même pente, c'est très long, et ... c'est un vrai four en partie basse. Je commence à cuire littéralement et regrette de n'avoir pas pris la casquette. Mon rythme ralentit, celui de Laurence et Laure reste stable. Je suis super mal avec la chaleur, je dois avoir encore mon poil d'hiver  comme les animaux, je suis mal adaptée. Heureusement un petit vent frais se lève en partie sommitale. Laurence a détecté des zones où le bâton s'enfonce complètement dans la pente et a hâte de descendre, je ne vais pas pouvoir grignoter mon sandwich, ça me mets de mauvaise humeur.
P1010047

P1010046

La descente est vraiment très belle, directe depuis le sommet jusqu'à la bergerie sous le col du Noyer. La neige est très moyenne en haut, pour les deux virages exposés au-dessus d'une bonne grosse barre rocheuse, puis elle s'améliore vite pour finir en moquette de rêve dans les dernières pentes. J'ai retrouvé ma belle humeur

P1010048
Le mauvais temps !


Mais ce n'est pas fini : nous allons ajouter une seconde petite bosse à notre liste : la Tête du Tourneau (1906m) , située juste au-dessus du col du Noyer . Il fait bien plus frais cette fois, avec du vent qui se renforce, mais je trouve cette montée bien plus plaisante ! De ce belvédère, nous sommes au premières loges pour admirer nos traces de la descente précédente ...

P1010052
Une face de 700 m de hauteur ... 

P1010050 P1010055

P1010056

Il se fait tard et la neige commence à être bien profonde (quoique pas désagréable) pour la seconde descente. Nous revoilà au col  du Noyer, avec un dernier obstacle à franchir : juste sous le col, la route a disparu sous la neige, et il y a une mini-corniche suivie d'une pente raide pour la rejoindre en-dessous. Encore quelques coulées à traverser, puis c'est la partie forestière de la route avec quelques "coupes" dans les bois.  
P1010058
Mais où est la route ???
P1010059
Oh ! elle est là !
Une bien belle moisson pour cette journée printanière , avec deux sommets nouveaux dans la collection. J'ai terminé la soirée avec un bon mal de crâne, sans doute du au soleil ou à la déshydratation. Je ne me sens pas encore prête pour les raids de printemps, car j'ai du mal à récupérer pour recommencer le lendemain.

A propos, c'est amusant comme, pour un public non sportif, dire qu'on a fait 80 km à vélo a plus d'impact qu'une rando à skis de 1500 m ...pourtant c'est beaucoup moins fatiguant ! Mais cela vient du fait que tout le monde a déjà essayé plus ou moins de monter une côte à vélo (au minimum un pont ), souvent avec un vélo lourd, et ils ont trouvé ça très dur ... ou ils ont eu mal au fesses après quelques km !!! par contre, pour le dénivelé, seuls les marcheurs réguliers (ou pratiquants de trail) ont une idée de ce que ça représente.


Publié dans Ski de randonnée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Helliot 12/03/2010 10:07


merci Brigitte, même la rando la plus facile pour toi nous paraît être l'Everest pour nous pauvres nordiques


renarde1 15/03/2010 19:15


Quand je suis sur les skis de skating c'est l'Everest pour moi


Helliot 11/03/2010 21:51


"Oh la la la c'est magnifique   "  (luis mariano)    quelle belle rando
faut que je retourne voir skitour


renarde1 12/03/2010 09:45


Sur skitour va voir la sortie du choroum olympique, c'est une des plus belles randos qu'on puisse imaginer


Eric74 06/03/2010 16:24


MAGNIFIQUE quel regal

Merci


renarde1 06/03/2010 22:35


C'est aussi un plaisir pour moi de le faire partager !


Laurent 05/03/2010 23:30


1500m D+ c'est un Ventoux... Donc même si je ne met jamais de skis je vois tout à fait ce que cela représente, que ce soit à pied ou en vélo.
D'après ce que je vois il reste encore de quoi faire quelques belles sorties cette année.


renarde1 06/03/2010 22:34


Oui il reste de quoi faire, heureusement car on n'est que début mars, et février n'a pas été plus tendre avec les skieurs de rando que janvier avec les cyclistes
Espérons que mars mettra tout le monde d'accord !


G40 05/03/2010 09:04


Et encore une de plus. Et superbe qui plus est !
Dis-moi, est-ce ta fille qui t'accompagne souvent (en photo) ?
Si oui, je trouve cela génial de partager ces moments en famille


renarde1 05/03/2010 12:44


Non ma fille a 16 ans et n'a jamais fait de ski de rando, impossible de lui faire quitter son cheval !
Je partage ces moments avec qualques ami(e)s, en ce moment nous sommes souvent 3 filles .


alice 04/03/2010 19:57


quelle belle sortie dans ce beau pays !!! en ce qui concerne les côtes, je ne partage pas toujours ton avis et suis plus vite cuite en vélo !!
pour le col du noyer , une belle montée l'été !
à la prochaine 


renarde1 05/03/2010 12:42


Peut-être parce qu'en vélo tu suis des gens très rapides, et que ce n'est pas le cas en rando ?

A quand la prochaine ?


Olivier BUISSON 04/03/2010 12:15


Que rajouter , magnifique santé , tu en profite
Beau reportage ; le top !! pour les lecteurs ..
l'été tu fait du surf sur l'eau ?? pour te maintenir en forme en plus du vélo , de la marche etc ....


renarde1 04/03/2010 15:46



Merci Olivier !
Il te faudra attendre quelque temps avant d'aller parcourir le col du Noyer :-)
L'été je ne surfe pas sur l'eau, mais parfois je descends les torrents en canyon , sinon vélo, escalade, marche.
J'espère te croiser un de ces quatre



Patrick BERNARD 04/03/2010 06:30


On peut faire l'hypothèse que le redoux est plutôt remonté par la Vallée du Rhône, notamment le vent et la pluie qui aurait moins touché les Alpes plus à l'est.


renarde1 04/03/2010 15:40


En effet, ça paraît plausible ...


Patrick BERNARD 03/03/2010 20:43


Pour avoir pratiqué les deux, 1500 m de montée à ski sur bonne neige m'est beaucoup plus fatigant que 80 km de vélo avec la même dénivelée. De plus, la descente n'est pas du repos.
Comme tu le dis, tout le monde a souffert (un peu) sur un vélo, pas grand monde n'a chaussé de skis muni de peaux.
Je suis surpris qu'il apparaisse tant de neige vers St Bonnet, vers 1100 m.


renarde1 03/03/2010 22:48



Le vélo en montée est un peu plus efficace que la marche à pied ou à skis de rando, 1,5 fois environ pour ma part. Sans compter le plat où la progression en vélo est rapide et peut se faire sans
fatigue si on ne force pas.
Moi aussi j'ai été stupéfaite par l'enneigement en Champsaur ! Alors qu'il a beaucoup reculé autour de Grenoble ...



Vincent 03/03/2010 13:58


1500m de plat? ou de D négatif ?


renarde1 03/03/2010 16:22


J'aurais pas sorti les skis pour 1500 m de plat . quant à 1500 m de D-, effectivement c'est pas fatigant  mais je n'ai pas d'hélico !