Soyons fous !

Publié le par renarde1

Dimanche 29 novembre 2009, Tour de Crussol, vélo de route, 27 km, 236 m D+

Ce matin, en revenant du centre équestre en voiture, j'ai croisé quelques cyclistes luttant contre l'impétueux vent du Sud. Je n'étais pas loin de penser qu'il fallait avoir un grain pour sortir par ce temps ... et pourtant ...

Lorsque nous avons pris la direction de Soyons , non seulement il y avait toujours un vent de folie, mais en plus ... il pleuvait. Cette sortie, c'était juste histoire de prendre l'air ... nous avons pris l'air !
La traversée du Rhône (sur le pont ... il ne s'est pas encore envolé) fut un grand moment sauvage de lutte contre les éléments. Il fallait en permanence recalculer l'inclinaison idoine à adopter par rapport à la verticale pour être en équilibre sur le vélo. Ca nous donnait un petit air penché qui faisait rire les piétons.

Curieusement, dans la partie en direction du Sud, nous avons réussi à avancer quand mêmeà 15-20 km/h (j'ai déjà vu pire) peut-être parce que le trajet était très urbain et un peu protégé. Ensuite nous avons attaqué ce que Jérôme appellait "la côte de Soyons" (nommé en fait, ça ne s'invente pas, le "Chemin des Côtes)

Ô Misère !!!!  Pour une côte c'est une côte ! Elle attaque d'un coup, sans prévenir, par un passage qui doit approcher les 20% . Un vrai mur ! J'avais peur de ne pas passer sur le vélo, alors je l'ai passé un peu en force, et du coup j'ai eu bien du mal à retrouver mon souffle ensuite. Une petite pause a été bienvenue sur un "replat", avant de gravir la suite qui dépasse fort allègrement les 10-12% plusieurs fois. On a du mal à s'en remettre, et on continue tout à gauche jusqu'en haut même si le terrain ne le nécessite plus ...

null
Arrivée à Toulaud par une belle descente après "Le chemin des côtes"

Ne pas vouloir mettre pied à terre ... ça date d'il y a longtemps, quand je remontais avec mon 3 vitesses la côte (raide) en haut de laquelle j'habitais. Je me disais, si tu passes le 1er tiers sans poser le pied, tu as le bac; le 2eme tiers, tu es prise en prépa, le 3eme tiers ... je ne vous dirais pas ce qu'il signifiait ... je me suis arrêtée au deux tiers d'ailleurs, et il n'y a que les deux premiers voeux qui se sont réalisés   . Et puis un mois plus tard, j'avais mon demi-course 10 vitesses, et la côte, ce jour-là, je l'ai gravie 5 fois sans m'arrêter

La suite fut bien cool, en descente avec le vent dans le dos , de Toulaud à St Peray et Valence ! Un tour encore plus petit qu'hier mais sportif, et dans la tempête !

Publié dans vélo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Helliot- 01/12/2009 23:57


un petit article bien sympa et qui en dit long sur ton personnage, bravo,
ce w-en j'étais samedi à Les Roches de Condrieu, une rencontre de bloggueurs pour se retrouver  dimanche à Lyon . Il devait y avoir encore plus de vent chez toi. Une nana de Valence vient de
me dire aujourd'hui que vous avez été bien rincés dimanche soir plus le vent.
Tu vas pouvoir retrouver la neige, veinarde 


renarde1 02/12/2009 15:25


la neige, ouiiiii ! Je piaffe en attendant


Fantomette 30/11/2009 09:20


Passer sur un pont à vélo lorsqu'il y a un vent très fort est impressionnant et relève du travail d'un équilibriste
.
Dis, Brigitte, tu cherches à concurrencer Cri-cri avec sa Montée des Charmilles à 21 % en courant, ou quoi  ?


renarde1 30/11/2009 12:42


Je ne sais pas, il n'y avait pas de panneau dans mon chemin des côtes , on ne va pas pouvoir comparer !


Gerard 30/11/2009 00:15


Il fallait être un peu fou, c'est vrai, pour rouler aujourd'hui.
Mais, j'ai moi aussi sombré dans la folie !
Avec le vent du sud, et la pluie.


renarde1 30/11/2009 12:38


Je viens de lire ton article, c'est là qu'on voit les vrais mordus  


cricri 29/11/2009 23:59


ça c'est de la motivation... En tout cas je crois avoir déjà fait ce coin en vélo lorsque j'habitais la région... Bravo


renarde1 30/11/2009 12:40


Ca nous a pris brutalement, cette envie de sortir, en plein après-midi ... en pleine correction de copies


phil 29/11/2009 22:10


Fallait être motivé pour sortir le vélo et encore plus pour se taper cette côte. Je la fait de temps en temps en courant surtout dans le sens de la descente et dans les fameux 20% ben je peux dire
que ça tape bien sur les guiboles


renarde1 30/11/2009 12:38


J'aimerais bien, d'ailleurs, en connaître le % en détail, car les "marches" sont trop petites pour openrunner qui mentionne juste deux sections entre 10 et 15% de moyenne. Clair que les autres
montées pour arriver là sont plus progressives !