Trilogie ...

Publié le par renarde1

Mardi 29 juin 2010, Vélo de route 42 km / 400 m D+  - Balade à pied  - Escalade à Corrençon (Combeauvieux)

 

Ma journée, comme beaucoup en cette période de vacances scolaire, est un peu découpée en plusieurs plages par un ou deux trajets de 45 minutes aller-retour au centre équestre ... j'en profite donc pour essayer de combiner plusieurs activités .

L'idée n'est pas nouvelle car avec mes amis de ma "team" ski de rando, nous avons souvent essayé de le faire dans le passé : ski de rando + via ferrata (terriblement fatiguant) , vélo + canyon (très bien adapté aux périodes caniculaires) et la plus belle, la triologie du Diois  en 2003 : La vire d'Archiane (randonnée du vertige) à la fraîche, le canyon de la Comane pour le déjeuner, et les 60 km AR en vélo au col Lescou  depuis Espenel l'après-midi avec des baignades dans la Roanne pour rouler mouillés et ne pas fondre comme le goudron ce jour-là.  Aujourd'hui sera beaucoup plus tranquille ...

 

Acte I - 6h30 - 8h30 Vélo en  Ardèche - Le petit créneau du matin

 

Je sens que je vais renouer avec mon ancienne tradition grenobloise du petit créneau du matin, tellement la température est agréable à cette heure-là. Dans mes années grenobloises, et surtout entre 1995 et 2003, il m'arrivait souvent de "faire" vite fait la dent de Crolles ou le St Eynard avant d'aller travailler, entre 5h30 et 8h30 le matin. Quand on a un enfant en bas âge, c'est aussi le créneau le plus commode. (sauf que quand j'expliquais ça, je passais pour une extra-terrestre  )

Occasionnellement, c'était même une mini rando à ski  ... pendant ce temps-là, les quatre du  BLMS et Fabrice Roulier allaient skier le Grand Pic de Belledonne, une course longue de très grande difficulté, avant d'aller travailler  à 9h30 .... on en restait scochés en voyant les compte-rendus quelques heures plus tard au bureau ....  Je pense souvent à Fab disparu au Pic de Bure en 2003 .

 

Ce matin, ce sera donc juste un petit aller-retour "rapide" au Col de Rotisson dans la belle lumière matinale ; il est gentil avec moi ce col. Tous les ans, il s'aplatit un peu plus.

 

DSC00811.JPG DSC00813.JPG

Traversée du Rhône 6h45                                                     Col de Rotisson

 

 DSC00812.JPG

 Toulaud

 

Une petite pensée pour Patrick au passage, à l'aller comme au retour, puisque je passe très près de chez lui.

 

Cette petite et facile balade me permet de franchir enfin les 3000 km pour 2010.... et de signer mon meilleur mois de juin de tous les temps  avec 1340 km et 17 000 m D+  (Même dénivelé déjà en juin dernier, mais à peine 1000 km)

 

Retour à 8h30, on peut attaquer l'acte II

 

Acte II - 10 h 30 11h30 Drôme - Balade avec ma cavalière préférée

 

Afin de ne faire qu'un seul aller-retour, j'accompagne à pied ma fille à cheval qui veut elle aussi profiter de la "fraîcheur" matinale, déjà bien érodée à 10h30. Si j'arrive à 'gratter" le cheval dans les descentes, dans les montées il s'avère plus efficace que moi . Nous ferons une petite heure de balade dans les Monts du Matin, dans de petits sentiers ou des espaces plus dégagés avec une végétation méditerranéenne. L'endroit a beaucoup de charme, mais quelle chaleur déjà !

DSC00814.JPG

 

Acte III 14h- 18h30  Isère - escalade à Corrençon : le club des sacs

 

Bon, ce n'est pas le tout mais j'ai rendez-vous à Corrençon avec Laure et Antoine. Nous avons choisi le plateau du Vercors pour échapper à la chaleur, parfois insurmontable sur les falaises de basse altitude exposées au Sud.

 

DSC00822.JPG

 

Là haut il fait plutôt bon, nous commençons par "Smartie", une voie cotée 5b d'aspect un peu herbeux. Après le petit pilier de "Pierre de Lune" (4c) , c'est au tour de "Ovalie" (5c), une voie vraiment très belle, qu'on a tous trouvé à notre goût. Jusque là, tout le monde grimpe en tête, on retire la corde à chaque passage.

 

grimpe1.jpg

 

DSC00830.JPG DSC00824.JPG

 

DSC00834.JPG

Joli petit pilier

 

DSC00835.JPG

Dré dans l'pentu

 

Après, c'est la fin des haricots : on va passer à l'étape "club des sacs" . Une voie au nom imprononçable - que je n'ai pas retenu - va nous cuire les bras définitivement Tirage à la dégaine, pendouillages au bout de la corde  . L'avantage de l'escalade à trois, c'est qu'on se repose beaucoup ....

 

grimpe2.jpg

Prises de main obliques et pas terribles - prises de pied inexistantes ou foireuses ...

 

 DSC00842.JPG

        Ouh là c'est dur  

 

DSC00844.JPG

Et voilà comment je fais bien le sac suspendu !

 

Nous terminerons dans une voie un peu confuse (chacun sa route, chacun son chemin) mais plus facile, un 4c qui vaut un bon 5 avant de déclarer collectivement forfait .

 

D'ailleurs la pluie s'invite quand nous arrivons à la voiture. Je redescends les gorges de la Bourne avec un temps étrange, entre pluie et soleil, les falaises ruisselantes brillent de mille feux .

 

 

Publié dans escalade

Commenter cet article

samaurore 30/06/2010 16:40



Et l'Acte IV dans le canyon des Ecouges, il est ou? Non, je plaisante, c'est déja super cette trilogie! Quelle santé quelques jours aprés ton exploit à vélo! A quand une montée au Mont Ventoux en
vélo en partant de chez toi? (Matthieu l'a bien fait de Grenoble, ce bougre!!)


 



renarde1 30/06/2010 17:19



 l'Acte iV à minuit natation dans ma piscine  mais je ne l'ai pas rendu public
Mon "explot" à vélo n'en est pas un, car à un rythme tranquille, il faut juste la motivation


Quant au Ventoux ... de Valence, c'est effectivement beaucoup plus raisonnable. Mon problème c'est que je crains beaucoup la chaleur; le Ventoux c'est de nuit que je devrais en faire l'ascension
 (déjà fait mais juste une fois ... à la toussaint - J'aimerasi bien recommencer en fait)



jef cyclo 38 30/06/2010 12:01



Prem's aux commentaires ! Un vrai chamois, cette Renarde, en plus d'être une cyclote avertie, donc qui en vaut 2. Bravo. Jef.



renarde1 30/06/2010 12:42



Merci Jef, comme j'adore les commentaires, je vais créer un prix spécial pour le Prem's



jef cyclo 38 30/06/2010 11:57



Prem's aux commentaires ! Cette Renarde est un vrai chamois, en plus d'une cyclote avertie.(donc qui en vaut 2). Bravo. Jef.