Une sacré guerrière !

Publié le par renarde1

Jeudi 25 aoôut 2011 , le récit de Cécile au défi de l'Oisans

 

L'an dernier, j'ai fêté mon passage aux 9000 km avec Alice, Jef et Cécile.

 

Cécile, qui a fait dernièrement quelque chose d'extraordinaire : voici son récit de sa participation au Défi de l'Oisans  ... 180 km de course en montagne ... imaginez l'ampleur de la tâche ...

 

 

DEFI DE L’OISANS , tour de l’Oisans et des Ecrins , une course de 180 km et 12 000m D+, 14 cols à franchir ,

 

 

 

 

3 jours et 3 nuits entre 1500 m et 2700m d’altitude , sans plafond au dessus de la tête mais …le soleil, les étoiles, le brouillard, la pluie, la nuit qui enveloppe, le jour qui se lève puis se couche.. et à nos pieds la terre, la pierre , l’alpage, le névé …

Ete-2011-048.JPG 

 

70 h de montagne sublime , aérienne dont 5h de sommeil ..une expérience magique, belle, éprouvante pour le corps et un esprit qui vagabonde, hallucine et se met en veille parfois mais toujours s’émerveille ; et puis ..des rencontres tout le long avec d’autres coureurs qui laissent entrevoir un bout de leur vie, de leurs difficultés , de leur bonheur d’être là .. le temps d’un bout de chemin parcouru ensemble .

 

20621069-1-.jpg

 

Bruno, ami Jurassien habitué aux « longs cours » m’accompagne dans cette aventure et nous franchissons ensemble des cols sublimes : Sarenne, col d’arsine, Aup Martin, Valonpierre , …heureux de partager ces efforts, de douter, de s’encourager , de s’émerveiller devant ces paysages que l’on est allé chercher … mais à 150 km ,Bruno, blessé «  choisis » l’option hélicoptère sur un col à 2500m d’altitude , il est allé bien loin dans l’effort et son arrêt me laisse désemparée ; heureusement Mickael , mon pacer (accompagnant conseillé par l’organisation sur les 50 derniers km ) est là et me sera d’une grande aide pour finir. Il m’encourage , me rassure , m’oriente dans la dernière nuit passée à plus de 2000m sur des pentes bien raides ..

 

Enfin à 6h du mat le 3éme jour se lève et nous entrons dans les 2 Alpes , croisant les « sortis de boite » bien étonnés de nos démarches chancelantes , saoulés que nous sommes par tant de pas , de foulées et heureux du chemin parcouru .

 

premiere.jpg

 

Cette course , nous l’avons vécu tous les 3 ,en pensée avec les enfants malades dont s’occupe la formidable équipe NINON SOLEIL qui de jour comme de nuit seront là , tout prés , à nous suivre .

MERCI à eux et à vous tous qui nous avez accompagné sur ces beaux chemins de l’Oisans !

MERCI pour vos dons qui serviront à financer des séances d’art thérapie pour les ados et les enfants leucémiques dont s’occupe Ninon Soleil

 

 

Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

franckcyclo76 27/08/2011 16:36



Ceux qui ne font pas de vélo nous prennent pour des "fous" quand on part faire 200 km dans la journée.


Ceux qui font du vélo prennent pour des "fous" ceux qui font PBP ou des diagonales.


Mais que dire d'une expédition comme celle-ci...C'est absolument dément ! Quel dépassement de soi dans des conditions extrèmes.


Bravo à tous ceux et celles qui ont ne serait-ce qu'osé prendre le départ.



renarde1 27/08/2011 19:56



Bien tourné ton commentaire  On est toujours le fou de quelqu'un ... et on arrive toujours à trouvé plus fou (ou
audacieux) que soi. J'admire les gens qui se donnent de beaux défis .



cricri le cyclo 27/08/2011 11:15



Bravo à Cécile et un énorme coup de chapeau. Il faut un sacré mental pour réaliser ce qu'elle a fait. Ce genre de défi m'inspire énormément de respct.



renarde1 27/08/2011 19:54



A moi aussi.
Comme l'ultra en véloce genre de sport est peu relayé par la presse et peu connu du grand public, pourtant il s'agit là de performances remarquables .



Kiki-129 26/08/2011 18:12


Comme anne je pense le trail bien plur dur et traumatisant les muscles et tendons souffrent à vélo il y a des temps de repos en avançant comme à ski de fond et en plus assis. Bravo


renarde1 26/08/2011 18:46



Euh moi en ski de fond j'en bave aussi   mais c'est que je ne suis pas très douée.



anne haycraft 26/08/2011 15:56



Bonjour Cécile et Brigitte : moi ce que j'en pense c'est que la course à pied c'est beaucoup plus exigeant, surtout le trail à cause de l'inégalité du terrain qui demande une grande
concentration. N'oublions pas que le vélo est un sport porté : on est assis et si on grimpe beaucoup, on descend beaucoup aussi  et là c'est du repos. En course à pied, c'est tout simplement
impossible, il faut mettre un pied devant l'autre sans arrêt ! Bonne continuation et bonne récup :-)



renarde1 26/08/2011 17:44



Bonjour Anne ; je suis de ton avis, en effet tu es bien placée pour en parler  
A l'instant ici c'est plutôt un troisième sport que tu connais bien qui serait adapté : la natation, vu le déluge !!!



Cécile 26/08/2011 14:31



Et bien moi je trouve plutot hallucinant ce que vous faites à velo ! cela ma parait tellement plus dur qu'en trail ! alors bravo Brigitte et bravo à tous tes potes cyclistes



renarde1 26/08/2011 17:42



Mes souvenirs d'alpinisme me feraient plutôt penser le contraire ... mais bon après c'est aussi une question d'accoutumance de l'organisme à un sport ou un autre  Quant reviens-tu faire une petite fête de tranche avec nous ?