Valence Ventoux Valence, le grand défi !

Publié le par renarde1

Mardi 10 mai 2011, vélo de route, Bourg-les-Valence-Bedoin-Ventoux et retour , 304,5 km, 3874 m D+

 

Temps de selle 15 h 13  (moyenne roulée 20 km/h)

Temps total  16h45  de 3h30 à 20h15   (pauses : 1h 37 mn)

 

 

Un projet qui aura pris le temps de mûrir  avec en préambule une ascension du Ventoux depuis Charols le 2 septembre dernier .... après il y a les rêves, et le moment où l'on se dit " J'y vais"

 

Dimanche je cherchais quoi faire de mon mardi, sachant de plus que le WE suivant je vais dans le Berry faire des cartons dans la maison de ma grand-mère, que ma maman va vendre.  Donc de préférence, bien occuper le mardi . Je pensais Ardèche, longues montées douces, Gerbier de Jonc. Je discute avec Philippe qui me parle de sa "grosse journée" en perspective .

 

Dimanche soir, je regarde la meteo, et je commence à avoir de petits frissons d'anticipation . Pas trop chaud, petit vent de Sud mais pas le matin ... maintenant tu arrêtes avec ton Ventoux, tu y vas et puis c'est tout .
Pour confirmer les bonnes sensations, lundi matin en revenant du collège, comme je monte une côte, il y a des passants qui disent "c'est ça qu'il me faudrait ... un vélo électrique"  Sauf que le Btwin n'est pas du tout un VAE , il a un armortisseur que les gens prennent pour une sorte de moteur ?????  Bon, il semble que les jamabes sont bonnes, réveil sur 3h00 pour mardi !

 

Inutile, le réveil, car je me réveille naturellemnt à 2h30, mais j'ai bien dormi.

Par contre, le vent du Sud  .... sacré fêtard, il n'est pas encore couché  et toutes ces branches qui bougent tandis que je prends mon petit dèj me minent le moral. Ce n'est pas ce qui était prévu. Dois-je reporter ?

Enfin, une fois que je suis prête ... me voilà dans une nuit noire, qui m'apparaît hostile et ... froide ! Un comble pour moi  mais c'est du froid psychologique !!!

 

DSC03840.JPG

Nuit noire ! pratique pour la "pause technique "

 

Le vent bien présent n'est pas extrême, mais je prie pour qu'il se dépêche d'en finir avec ses folles nuits car accrocher le 20 km/h me fatigue. Pas envie de jouer à ça pendant 150 km ... Heureusement, vers 4h30 il se calme  puis disparaît  Mon itinéraire de nuit se passe bien, je fais simple, de grandes routes, presque personne. Je vois une sorte de bref éclair bleu dans le ciel, les extraterrestres sont avec moi

 

DSC03841.JPG

 

Mon passage à Crest me rappelle un autre passage à Crest, l'an dernier , il était alors 5h07, j'ai perdu 3 minutes à cause du vent , pas catastrophique

 

lever-jour.jpg

Lever de jour, au fond, le Col de la Chaudière

 

Peu après , le ciel devient déjà plus clair, et j'arrive à Puy St Martin avec les premières lueurs du jour. L'an dernier, j'étais partie à 6h30 de Charols, mon objectif était donc d'y être avant 6h30, ce qui est le cas. 

DSC03851.JPG

Avant Grignan, champs de lavande

 

La suite déroule, tranquille, Aleyrac, Grignan et j'enchaine sur Richerenches, Visan et ensuite l'itinéraire avec une sympbole "vélo" pour Vaison la Romaine.  Je prévois une pause à Malaucène car l'an dernier, j'avais un peu flanché au moral à cet endroit.

 

 

 

A 9h30, je recharge les bidons, et mange de délicieux petits sandwichs au paté avec du pain aux noisettes  A grand projet, grande cuisine ! J'ai aussi du cake aux olives ,au chorizo et aux pignons, du pain d'épice, le tout "maison" , Le tout en petites portions , à manger sur le vélo , plus des figolus, de la crème de marron et un gros sachet de "graines", noix, raisns secs et noix de cajou.Si l'on ajoute un pneu de rechange, trois chambres à air, le gilet réfléchissant , le coupe vent et les lampes,deux bidons, le vélo n'est pas léger, léger ...

Mais le moral va bien, l'envie de Ventoux est là ! Il fait assez beau mais très voilé, 19°-20 ° C

 

DSC03860.JPG

Il est là ...

 

 

DSC03861.JPG

On dirait le Colorado Provençal !

 

Le petit col de la Madeleine est vraiment très agréable, très roulant dans un décor typiquement méditerranéen. J'adore !

 

DSC03864.JPG

Bédoin, très calme

 

A Bédoin, je suis surprise, personne !!! Et pratiquement personne dans la montée du Ventoux , que je débute à 10h19, avec plus d'une heure d'avance sur l'an dernier.

 

Je suis juste doublée par deux ou trois personnes, mais en septembre c'était plus rigolo avec tout plein de monde de niveau varié, on se croisait et se recroisait , mais là, c'est le désert ! Et peu de touristes! 

 

DSC03868.JPG

Après 1h48 mn, j'arrive au Chalet Reynard  

Si l'on met de côté le côté mythique du Ventoux, il faut avouer que sur le plan pur du plaisir de l'effort, je préfère le Tourniol  Le Ventoux par Bédoin est trop raide, trop longtemps pour moi, il me faudrait presque un développement plus petit encore, pour tourner les jambes et y être vraiment bien. Là je force un peu tout le temps, je dois faire une brève pause avant  le chalet Reynard pour me détendre le dos . Heureusement, la température est parfaite, même si ces brumes limitent la vue et rendent les photos tristes !

 

DSC03869.JPG

Bientôt l'arrivée

 

En arrivant au sommet je m'occupe de trouver une photographe, mais le curseur est sur "video" alors ça ne marche pas,  je m'en aperçois et redemande à une autre personne, essaye de téléphoner, bref je fais un tas de choses et ensuite je regarde l'heure, j'avais oublié, il est 13 h et j'ai du mettre donc 2h35, un peu mieux qu'en septembre, avec trois pauses de moins d'une minute chacune .

DSC03875.JPG

Voili voilou, il fait tout gris !

 

 

DSC03879.JPG 

 

 

DSC03880.JPG

Une belle descente m'attend

 

J'ai un peu mal aux jambes ! Mais je compte sur les petites bosses douces de Drôme provençale pour me refaire.  

Je reste un petit quart d'heure  en ce lieu mythique, il fait vraiment très brumeux ! La vue sur la route de Malaucène est quand même spectaculaire. La descente est assez fraîche, je n'atteinds que 63,5 km/h et donc je ne bats pas mon record de vitesse !  et j'arrive à Maulaucène à l'heure du café, et là c'est café chaud en terrasse

 

Je repars en direction de Nyons et je reçois un SMS de Cricri, que j'ai titillé avec des messages "mystérieux" "Malaucène"  "Et hop, encore Malaucène "

 

 

Pourquoi Nyons ? parce que je veux passer par Rousset les Vignes, je ne connais pas la route.  Entre Nyons et Rousset, alors que j'ai juste dépassé 200 km, le soleil est revenu, il fait chaud et je trouve que ça n'avance pas  De plus je me bats contre une composante ouest du vent de Sud , peut-être bien imaginaire !!!  Par contre le village est très joli , mias je n'ai pas eu le courage de passer par celui de Venterol juste avant.

 

DSC03888.JPG

Rousset les Vignes

 

L'impression d'efficacité devient meilleure lorsque j'ai tourné dans la vallée du Lez, en direction de Dieulefit .  Par contre je trouve que mes réserves alimentaires diminuent dangereusement, et je commence à fantasmer sur la nourriture  J'arrive à la Roche St Secret Béconne,  Bacon, bacon and eggs, oui merci je veux bien un petit déjeuner anglais avec le bacon grillé, des haricots avec oui, si vous avez, et les toasts grillés également ...

Ca devient grave, je m'arrête dans une petite épicerie, je voudrais manger du jambon ou du fromage mais ils n'ont pas de pain. La dame me propose des chips (y a que du vide dans un paquet de chips !) ou des petits cookies hypersucrés (bof), je choisis le paquet de prince  au moins là j'ai de quoi manger pour les 80 prochains kilomètres  Je fixe le paquet sur la sacoche avec les élatiques , et hop, c'est reparti.

 

DSC03892.JPG

Serre du truc

 

DSC03893.JPG

Dieulefit  

Cette vallée a le bon goùt de monter sans jamais le montrer, j'ai grand plaisir à la parcourir et  je me retrouve au Serre du Turc où il y a une auberge recommandée pour les cyclos, avec une fontaine.  Vers 17 heures je traverse la petite ville de Dieulefit, je me sens bien, et je ne suis pas loin de penser que si Dieulefit, alors moi aussi je vais y arriver

 

DSC03895.JPG

La plaine qui ondule, le soleil est de retour

 

Je traverse la plaine avant d'attaquer la dernière bosse de la Repara, avec un début à 5 ou 6%, ça ne passe pas trop mal si ce n'est que je pioche tout le temps dans le paquet de Prince  et que je suis mieux en danseuse que sur la selle, ça chauffe un peu, rien de méchant, d'ailleurs ça va s'arranger pour la dernière ligne droite.

 

Revoilà Crest, avant d'y entrer il est 18h45, je serai à la maison pour dîner

 

DSC03898.JPG

Ca sent l'arrivée, km 290, mais je n'arrive plus à attrapper des princes dans le paquet sans m'arrêter

 

Je reprends la route de Crest à Chabeuil comme au BRM, il n'y a pratiquement aucun vent, mais je fais un assez bon retour.  En ville il y a du verre par terre,  je repense au récit de Philippe qui avait crevé sur la piste cyclable à 2 km de la maison , ouf, il ne se passe rien !!! et à 20 h 15 la boucle est bouclée ! Je dois me faire violence pour ranger mon vélo et me doucher avant de me jeter littéralement sur le dîner !!!

 

Cette très belle sortie me permet de dépasser les 200 000 m D+ sur l'année glissante (du 11 mai 2010 au 10 mai 2011 ) et de dépasser également de peu mon record de dénivelé sur une journée.

 

Jusqu'à présent, je n'avais encore jamais combiné à ce point, distance, dénivelé et difficulté.  Le Ventoux a été fatigant sur le moment, par contre ensuite j'ai récupéré et je n'ai pas galéré pour les 1000 m D+ suivants répartis en petites bosses ; le moral est resté bon , et à part les sensations de faim impérieuses qui revenaient de plus en plus souvent à la fin, je ne ressentais pas de fatigue générale, j'ai eu  plaisir à pédaler jusqu'au bout.

 

 

PS : heureusement je ne rédige pas le CR avec les jambes, car j'ai mal aux pattes un peu quand même  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans vélo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Vercorschambaransport 19/11/2012 21:50


Un régal de te relire .....vivement mai/juin 2013 pour remettre le couvert ....

renarde1 19/11/2012 22:00



Du coup moi aussi je l'ai relu ça donne envie ! le souffle des grands jours !!!



nanie 31/05/2011 18:51



Alors là, vraiment chapeau. J'entend dire que le Ventoux, c'est vachement dure, mais là, et en plus le faire seule. F E L I CI T A T I O N S. Je vais demander à Olivier quand es-ce qu'il nous
emmène le faire cette année, car l'année passée a été un peu contrarié par ses problèmes de dos, mais çà c'est sûre, on ne le fera pas en démarrant soit de chez moi, ou de La Buisse.



renarde1 31/05/2011 19:55



Oui c'est bien dur  et comme ça après, tout le retour paraît facile
Pour faire une jolie boucle l'an dernier pour commencer je suis partie de Charols près de Montélimar , ça fait un peu moins de 200 km , avec quelques petites bosses , c'est pas mal du tout, sur
le conseil d'Olivier Buisson



Bruno 17/05/2011 22:49



C'est quand même plus sympa de revenir du pays des petits par le talus plutôt que par le train


Ca va commencer a devenir la routine pour toi les 300 alors que sur notre première sortie tu te demandais comment tu allais terminer un petit 200 tout plat



renarde1 18/05/2011 08:59



Ah oui, sur ce coup là j'ai oublié le train
Si la distance de 200 km est effectivement devenu quelque chose que je pourrais répéter plusieurs jours de suite, un 300 reste un grand projet, surtout avec le "talus" au milieu



Olivier 13/05/2011 21:54



Je me doutais bien qu'un jour tu allais faire une telle sortie et bien c'est fait et bien fait Bravo !!!


Le Ventoux devrait être à mon programme cette année... mais pas en partant de chez moi



renarde1 13/05/2011 22:11



Merci, il y avait longtemps qu'elle mijotais celle-là  Un des quatre objectifs majeurs de l'année , mais d'autres
assez sympas sont venus se rajouter


Depuis chez toi en passant par le Mt Noir, la Chapelle en Vercors et le Col du Rousset , c'est évidemment un
peu costaud mais le Ventoux se suffit à lui seul ! A moins que tu ne veuilles faire comme Cricri, devenir cinglé du
Ventoux ?



Patrick BERNARD 13/05/2011 06:44



Tu en étonnes plus d'un, moi inclus!


Dans le vélo, il y a ceux qui pédalent et qui ne disent rien (plus nombreux qu'on ne pourrait le penser), ceux qui pédalent et qui se racontent (toi et moi, entre autres), ceux qui parlent
beaucoup plus qu'ils ne le pédalent (on fait bien comme on veut).


Toi, tu te racontes beaucoup (ce n'est pas une critique, et si on la voit comme telle, alors elle s'adresse à moi aussi), et tu pédales plus encore. Et pas n'importe où!


A côté de ses longues sorties solitaires qui en temps font l'essentiel de ta pratique, tu apprécies beaucoup l'aspect de petite société des cyclos bloggeurs, dont certains sont lecteurs
seulement. J'aime bien voir l'influence qu'ils ont sur toi, toi sur eux, tout en préservant une rare force de caractère au service de ta personnalité.


Dans ta recherche de nouveaux beaux endroits, si tu as quelques jours (deux suffisent, trois, quatre, c'est mieux) pour profiter de la météo, je te suggère le Jura avec départ de Poncin (Gorges
de l'Ain) ou de Nantua (montée directe sur le plateau).



renarde1 13/05/2011 08:32



Merci pour l'idée du Jura, je retiens  Pour l'instant je ne peux pas souvent m'absenter 2-3 jours, mais je le ferai
avec Jérôme quand So sera autonome question voiture !
Comme tu dis, mon envie de raconter est liée au partage avec la communauté des cyclobloggers ... j'aime bien me balader seule, mais du coup j'ai envie de le raconter ! Et aussi, oui, cela
encourage ... énormément ... c'est important pour moi d'avoir le soutien des copains.
Du coup j'ai  eu droit en famille à "Pff, tu le fais juste pour le raconter sur ton blog ..."  (la veille
au soir, et ça m'a un peu miné le moral )


Ca n'empêche pas que j'en ai d'autres des idées  plein les cartons ! Et  comme plus je roule, plus c'est aisé
et plaisant, ça élargit le choix !


 



Patrick BERNARD 12/05/2011 21:22



Et bien, il y en a qui aiment le vélo!



renarde1 12/05/2011 21:40



Ca t"étonne  ?



G40 12/05/2011 10:46



Les mots qui me viennent à l'esprit sont : Respect, courage, determination, folie (douce ou furieuse ?), moral d'acier.


B R A V O  B R I G I T T E ! Rien que le début du récit, il faut avoir la motivation présente pour s'engager. Chapeau bas.


Hervé.



renarde1 12/05/2011 14:09



Merci hervé, le début du récit est le pire moment pour la motivation ... se coller dehors dans le noir à 3h30 avec le vent de face  C'est là qu'il faut un grain de folie ! Ou d'amour-propre, être fiere de le faire quand même, plutôt qu'aller me
recoucher piteusement


Après ça déroule, c'est plutôt sympa et émaillé de bons moments ...



franckcyclo76 12/05/2011 10:19



Je sais, ça fait un sacré bout de temps que je ne t'ai pas rendu visite...Pardon...


Tu en as fait des kilomètres depuis !


Et là, j'ai adoré ton récit. Costaude la Brigitte !


En parlant du Ventoux, tu dis que tu es quand même obligée de forcer un peu tout le temps...


Chapeau bas madame !



renarde1 12/05/2011 14:05



Pas grave Franck, il n'y a pas de "visite obligatoire"
C'est vrai pour le Ventoux par Bédoin, c'est un peu raide cette affaire, ça n'arrête pas, et à
7,5 km/h j'ai pas une impression de fluidité   Bon j'avais aussi un peu de chargement, ce qui n'aide pas. Mais je
suis tenace ... patiente



Jean-Pierre 12/05/2011 09:22



Pfffffffffffff
Et toute seule, pffffffffffffff
Nouvelle devise: "Plus loin, plus haut, il manque peut-être juste plus vite"
Chapeau Brigitte
Là je suis assis


 



renarde1 12/05/2011 14:02



Plus loin, plus haut ... facile
Plus vite , pas facile , je grignote des km/h sur la moyenne mais c'est très lent. Sur le parcours, par rapport à août
dernier depuis Charols , j'ai gagné peut-être 10 mn sur le Ventoux, et sans doute une petite demi-heure sur les 200 km communs (avec un parcours légèrement différent) Par contre j'ai gagné sur
les pauses, avec le même temps de pause sur 305 km, que sur les 200 de l'an dernier.  Il n'y a pas de miracle, une nana de 47 ans qui n'a jamais fait que du sport d'endurance "doux" , sans
compétition, ça accélère pas beaucoup ... ça tient la distance mais


 



Olivier BUISSON 11/05/2011 23:02



Imagine " nous deux " en tandem  cela devient un aller et retour plus 3 Ventoux ! que rajouter d'autres
..RESPECT  simplement car je sais ce que cela représente comme balade ,une  bonne gestion de l'evenement chapeau ...moi j'ai fait autant que toi ...mais en trois sorties



renarde1 11/05/2011 23:28



 J'imagine , il y en a qui seraient verts, verts  ... et merci, ça me touche beaucoup, venant de toi qui connait la balade ...qui m'en a inspiré l'idée !
bientôt pour toi le Ventoux, , il t'attend