Ventoux, à nous deux ...

Publié le par renarde1

Jeudi 2 septembre 2010, Charols - Mt Ventoux, 200 km, 2900 m D+ , 10h37 sur le vélo, 12 h total

 

 

Ce n'est pas parce que Great August 2010  est terminé que je dois me reposer sur mes lauriers (que je n'ai pas). je n'oublie pas que le Ventoux m'attend et le temps presse car je ne vais pas vite et les jours sont de moins en moins longs.

 

Faire le Ventoux depuis Valence, j'y avais bien pensé  (y penser n'est pas trop fatigant) , mais plus de 300 km, avac le Ventoux là au milieu, d'une part c'est plusieurs heures à rouler de nuit, mais surtout ce serait un peu "trop" ... ou comment transformer une belle journée en une épreuve exténuante ... ce n'est pas le but.

 

C'est Meteociel qui prend les grandes décisions de mon existence : sur les graphes, la journée de jeudi est belle, très fraîche le matin et pas caniculaire ensuite, avec "le-petit-vent-de-Sud-qui-commence-à-11h-et-qui-va-te-pousser-au-retour" , parfaite quoi.

 

Je franchis donc la première ligne de collines pour me garer à Charols, d'où je "décolle"  à 6h30 précises. Il ne fait pas encore très jour, ma propre visibilité est amplement suffisante, mais je m'ajoute la petite lumière au bras, on ne sait jamais. Surprise il fait vraiment très frais !!! Au point que je mets le buff de la foulée blanche sur les oreilles  !

 

DSC01418

  Le ciel commence à rougir du côté des Trois Becs ...

 

Je passe à Espeluche, dont le nom m'a toujours amusée (est-ce Peluche ? oui, bien sûr ...) et grimpe une sorte de petit col au-dessus de Colombier. je voulais passer par Aiguebelle mais ce vélo fait vraiment nimporte quoi, à me rajouter du déniv  ...;il aime ça ! Et de là-haut, tout d'un coup .. on voit le Ventoux !

DSC01419

Le Ventoux à peine visible dans la lumière matinale ...

 

Après Grignan, c'est très facile sans être monotone, via Richerenches et Visan.

 

DSC01426

Le village où il est indispensable de passer pour grimper facilement au Ventoux  

 

Entre Vaison-la Romaine et Malaucène, sur le faux-plat, je dois faire face à une importante baisse de moral, dans le style "petite joueuse" .

- Un petit 200 km, sans le Ventoux , mais avec un tour vers Buis les Baronnies, c'est bien aussi ...

- Si je rentre une sortie qui passe par Malaucène, sans le Ventoux, TOUT LE MONDE verra bien qu'il s'agit d'un plan B !

- Jérôme te l'a dit hier, faire la boucle Malaucène,Bédoin, Ventoux, Malaucène, ça prend TOUTE la journée .Tu vas être en retard à ton rendez-vous à 21h20 au plateau des couleures (une histoire de matériel d'escalade ce RDV) !!!

- Oui mais cette fois tu ne t'arrêtes pas une heure au chalet Reynard pour manger de la soupe !

 

 

DSC01429 

Non, impossible de renoncer ici ...

 

La phase "petite joueuse" m'amène très souvent à surestimer (énormément) le temps qu'il me faut .

Heureusement je me connais bien : Phase Petite Joueuse = J'ai faim.  Je dévore une crème dessert à la vanille et aux céréales et une crèpe Whaouh (il faut au moins ça) et c'est reparti.

 

DSC01433

Col de la madeleine

 

Les bossettes avant Bédoin -  le Col de la Madeleine (encore !) - passent super bien ... en 2001 ou 2002, on a fait le Ventoux ... ça nous a pris toute la journée ... et le retour par là était ... dur  ... on devait être bien explosés quand même !!!

DSC01435

 

Et voilà j'attaque le Mt Ventoux (enfin j'attaque ... est un bien grand mot) . Il fait bien chaud maintenant, mais j'ai pris un peu d'expérience pour ne pas me laisser "démonter" ... T'as qu'à monter, il fera moins chaud en altitude ... L'avantage au ventoux, c'est qu'il y a des bornes (avec l'altitude surtout, je me base là-dessus) et ... des cyclos. Et on en trouve toujours des plus lents que soi. Celui qui va si doucement qu'il fait des zig-zags sinon il va tomber du vélo ... ceux qui vont "vite", et font une pause toutes les 5 minutes ... de plus en plus longue la pause .... Je passe avec mon immuable rythme à 7 km/h , 6,8 km/h, 7,4 km/h  (si si  ma vitesse varie ) et j'avance ... je grignote le Ventoux ...

 

DSC01438 DSC01439-copie-1.JPG

Fait chaud !                                                                                Alt 1000 m

 

A 1000 m un premier point de vue sur le sommet (ne surtout pas penser qu'il reste 900m D+ !)  .... puis le chalet Reynard avec son "replat"  .... prendre de l'eau, regarder le temps écoulé (1h53)  pour la première fois depuis le départ ....

DSC01441.JPG

 

A partir de là, tout va mieux : il fait frais ! De plus la pente redevient humaine. il y a un photographe tous les kilomètres ... une dame qui monte en "marche athlétique", elle est attendue en haut, peut-être un chrono  ... l'endroit est spectaculaire, et je ne suis encore jamais venue ici par beau temps ... J'adore cette partie, c'est ENORME ! 

La pente se redresse, j'ai les genoux qui couinent , mais ça passe bien, je franchis en danseuse les derniers mètres pour débarquer au sommet, au milieu des vacanciers et des (très) nombreux cyclistes, 2h43 après mon départ de Bédoin.

 

DSC01448.JPG

 

DSC01451.JPG

 

 DSC01456.JPG

Je reste quelques minutes immobile devant l'extraordinaire paysage, à me laisser envahir par l'émotion ...

Je mange ensuite mon sandwich, en discutant avec un gars sympa, qui vient de terminer son troisième Ventoux avant d'attaquer le quatrième de la journée. C'est un spécialiste des longues distances.

 

DSC01458.JPG

 

La descente est excellente, je dépasse plusieurs fois 60 km/h ce qui est TRES inhabituel chez moi !!!  Ensuite ça avance, je roule avec l'idée que je suis poussée par le vent comme a dit meteociel ( en fait il n'y a pas de vent , mais peu importe) Je prends quelques variantes, par Villedieu, puis plus loin par Valréas et Taulignan.

 

DSC01462.JPG  DSC01463.JPG

Le Ventoux, après ...                                                                  Visan

Le choix du col pour le retour se fait tout seul, ce sera le facile col d'Aleyrac, que je monte un peu ralentie mais encore avec beaucoup de plaisir.

 

Le problème c'est qu'il va me manquer quelques kilomètres ;.. j'arrondis en passant par St Gervais sur Roubion, arrive à Charols avec 199,4 km au compteur et boucle l'affaire en passant et repassant devant les gendarmes pour finir à 200 km (Quoi j'ai l'air d'un individu louche ? )

 

12h après l'avoir quittée , je retrouve ma voiture, un peu sonnée (moi, pas la voiture)  ... est-ce que j'ai rêvé ? Non, juste un rêve qui se réalise !

 

 

Publié dans vélo

Commenter cet article

cricri de Seyssinet 07/11/2010 09:42



Sur la photo ou tu es au sommet, il y a un Mr assis avec un marcel blanc.


Il a l'air cuit?


Si c'est la montée à vélo il ne sera pas frais pour la descente.


Je ne me lasse pas de voir cette ascencion.


Cricri de Seyssinet



renarde1 07/11/2010 14:27



J'ai vu plusieurs personnes bien cuites au Ventoux.
Hier à "Echappées Belles" il y avait un reportage sur la grimpée de l'Alpe d'Huez, avec un gars qui n'avait jamais fait de vélo de route. Ma fille me demandait si j'étais aussi naze quand
j'arrivais en haut d'un col. Ben non, jamais à ce point  J'ai un profond sens de l'économie d'énergie



franckcyclo76 06/09/2010 20:45



Ouais !!!


Bravo Brigitte ! Pour la sortie, pour le Mont Ventoux, pour l'article, pour les photos. Merci de nous le faire partager, c'est génial.


J'espère pouvoir faire de la montagne un jour ! j'en rêve !



renarde1 06/09/2010 21:42



J'ai bien choisi mon jour, cette fois
Beau temps, juste un poil trop chaud jusqu'au chalet Reynard, parfait ensuite.


Faut venir faire le BRA de Vizille Franck ! Moi j'en rêve !



anne 05/09/2010 18:08



Bravo Brigitte  et je vois que les jours qui ont suivi tu avais encore la pêche pour faire autre chose ! tu as raison, l'entrainement, ça paye !



renarde1 05/09/2010 18:28



Le lendemain, j'étais un peu naze mais l'escalade c'est vraiment très différent et à niveau loisir, plustôt reposant. Quant au surlendemain, oui, j'avais vraiment la pêche  surtout que les collines d'ardèche m'ont paru bien courtes comparées au Ventoux



Bernie38 04/09/2010 21:25



Bravo pour ta performance
Le Ventoux, c'est tellement mythique
C'est vrai que la partie jusqu'au Chalet Reynard c'est dur pour ne pas dire autre chose
Mais c'est tellement grisant quand on est au sommet
Encore félicitations 


 



renarde1 04/09/2010 21:37



Merci beaucoup
La partie jusqu'au chalet Reynard demande de la patience car pas de répit ... en même temps on voit vraiment "monter la route" , visuellement c'est assez "gratifiant"  ... mais long pour moi
... par contre en haut, très bien, à partir du chalet reynard c'est exaltant !



Patrick BERNARD 04/09/2010 06:47



Ainsi tu étais sur le vélo quand notre petite fille venait au monde. Une belle journée.


Idéale pour ta sortie. Mais il reste du temps pour le grimper, l'automne est une belle saison pour ça. C'est d'ailleurs dans ma tête.


Superbe ballade.



renarde1 04/09/2010 15:32



Félicitation Patrick et Anne-Claire, pour cette super nouvelle ! Comment s'appelle t'elle ? 
Oui c'était une magnifique journée ... choisie avec le plus grand soin (mercredi et vendredi avec vent de Nord, je n'en voulais pas ).