Les skieurs de l'ombre à la Montagne de l'Oule

Publié le par renarde1

 

 

Samedi 26 janvier 2013, ski de randonnée, Belledonne, Montagne de l'Oule en traversée 1500 m D+

 

 

 

Pas simple parfois de pratiquer plusieurs sports , surtout quand on est TRES "gourmand" le vendredi et qu'on a quelque chose de prévu pour le samedi ... et le dimanche aussi ...

Ca ne me pose pas de problème d'aller rouler le lendemain d'un 200 (du moins à ma main) .... c'est un peu plus dur déjà si la sortie du lendemain est un autre sport ... mais il y a en plus les à-côtés, les choses à faire à la maison le soir, qui viennent s'ajouter à l'organisation et la préparation du matériel pour le lendemain, puis le lever plus ou moins tôt, la route à faire. ...c'est un peu beaucoup !
Mais je n'aime pas déclarer forfait pour des raisons aussi "faibles"

IMGP4991.JPG

Ca met dans l'ambiance

 

Par bonheur le départ n'est pas trop tôt (départ 6h30 de la maison pour moi) et l'objectif du jour que j'ai laissé choisir à Laure. est d'envergure moyenne, 1500 m D+ plutôt "efficaces" (sans longs replats)  , un col et un sommet de Belledonne dont le versant Nord laisse espérer de la neige poudreuse : le Col de Porte d'Eglise et la Montagne de l'Oule.Cela me permettra de retrouver toute ma petite équipe de ski de rando, plus Christophe, un ami de Laure et Antoine dont je fais la connaissance.

 

Atteindre le parking du hameau de Gleyzin, près d'Allevard, n'est pas une mince affaire. La route est totalement verglacée , les pneus neige ne suffisent pas et les sept( !!! )voitures de skieurs qui y montent devront être équipées des chaînes. C'est la première fois que je vais à Gleyzin en plein hiver, c'est souvent une destination pour le ski de printemps. Malgré une altitude de 1100 m seulement, on y trouve souvent de la neige fin avril pas loin de la voiture.

 

IMGP4996.JPG

 

IMGP4998.JPG

Christophe et Laure traversent le torrent ; objectif :
NE PAS FINIR SA CARRIERE DE SKIEUR ALPINISTE DANS UNE CARAFE D'EAU POTABLE !

 

En janvier, c'est un joli frigo bien ombragé . La montée vers le refuge de l'Oule est agréable, il n'y a pas comme au printemps d'énormes champs de boules d'avalanches. La température est probablement très basse, car les véléités de déshabillages en cours de montée, pourtant habituelles, sont rares, et le moindre souffle d'air gèle le bout du nez. On est en dessous de -10°C, j'y mettrais ma main au feu

IMGP5000.JPG

 

IMGP5001.JPG
Y a de belles meringues dans le frigo !

IMGP5002.JPG
Thé chaud pour Christophe, Antoine et Laure. la pipette est gelée.

 

Laure grimpe derrière dans ma roue (euh, dans mes spatules) , elle peut aller plus vite mais elle a un peu cumulé les sorties ( de ski) et préfère rester là pour ne pas se fatiguer. Ca permet de causer un peu !

Les garçons sont toujours devant, ils risquent juste de faire une pause un peu plus longue, quand on se posera ... mais pas la peine d'attendre le soleil pour faire une pause, le soleil, ce sera au sommet là haut à 2500 m !
Je ne ressens pas trop de fatigue de la veille à part la fringale qui guette, je dois faire attention à manger assez car ce n'est pas loin, tapi dans un coin.

IMGP5004.JPG

 

IMGP5008.JPG

Et voilà le sommet et le soleil ... malgré lui on met les doudounes, c'est dire s'il fait froid ! 

Nous sommes au Col de Porte d'église et nous grimpons sur le petit sommet à droite, qui donne accès à la descente.
Incroyable on peut voir le Cervin de là haut ...

IMGP5012.JPG
Le passage de Tigneux

 

 

Nous allons maintenant plonger dans l'ombre de la face NE ...
Le haut de cette face nous déçoit. la neige n'est pas bonne, le vent a tout cartonné. Personnellement cela me gêne moins qu'à ma première rando de la saison, car j'ai retrouvé en grande partie mes capacités de ski ... c'est vrai c'est une neige difficile, mais je m'en sors à peu près.
Peu à peu cela devient bon par endroit, puis les "bons endroits" sont de plus en plus longs.

 

chamois.JPG

Maman, c'est quand qu'on arrive ?Tais toi et grimpe !

 

 

Sur notre droite deux chamois (une mère et son petit) sont entrain de "faire du sport" ... ils remontent une pente raide avec énormément de neige et cen'est pas si simple, même pour des chamois)

 

IMGP5014.JPG

Antoine à l'attaque ...

 

Je me vois offrir l'honneur de déflorer un magnifique couloir encaissé qui a été ignoré par tous ceux qui sont passés avant.
J'accepte le cadeau avec plaisir
La neige y est délicieuse en haut, plus bas un peu moins mais ça le fait bien quand même !

IMGP5020.JPG
Sortie du superbe couloir encaissé !

 

Une belle section forestière suit, la neige est excellente, elle "ronronne" un peu, je l'examine pour voir, il y a une petite croûte de surface très fine, c'est cela qui ronronne
La pente devient très douce, on peut suivre un chemin ou encore skier en pleine forêt une couche de paillettes (par grand froid, la neige cristallise et forme ces "paillettes" scintillantes magiques à skier)

IMGP5025.JPG

 

IMGP5026.JPG

 

IMGP5027.JPG

Laure qui avait choisi l'objectif du jour trouve que "le bas rattrappe un peu le haut" , elle culpabilise de ne point nous avoir trouvé du "cinq étoiles" de haut en bas, mais tout le monde a les yeux pleins de "paillettes" et a déjà oublié les pentes supérieures Sortie réussie !

IMGP5029.JPG

Publié dans Ski de randonnée

Commenter cet article