Les évadés de la Raphaël Poirée

Publié le par renarde1

Dimanche 28 septembre, randonnée cyclo, 149 km

Depuis deux mois nous étions inscrits à "La Raphaël Poirée", une manifestation cyclosportive et cyclotouriste au départ de Die. Une fois n'est pas coutume, nous avions choisi une inscription en cyclotouristes sur le parcours le plus long, 140 km.  C'était juste après avoir fait la Volcanique, rien ne nous arrêtait !

Le jour J arrive, le ciel est limpide et il n'y a pas un souffle de vent. A 9 heures, heure du départ, il fait 6 degrés, mais ça promet de chauffer rapidement au soleil, et la première vraie descente n'aura lieu qu'après 50 km. Les cyclos sont nombreux au rendez-vous, voire beaucoup plus nombreux que prévu ; les parkings sont saturés mais il reste de la place pas bien loin sur le bord de la route. L'organisation offre le café et les croissants avnt le départ

Voici le parcours

 

Nous démarrons sur la petite route d'Ausson, qui comporte deux ou trois petites bosses. Jérôme a mangé du lion, il part devant, je suis au loin, un peu fatiguée par un rhume et une nuit agitée. Nous prenons ensuite en face vers Chatillon en Diois, puis Luzerand , puis après une petite descente nous arrivons à Luc en Diois, où se trouve le premier ravitaillement après 29 km., vers  10h40. Curieusement il n'y a déjà plus grand chose à manger : je mange le dernier pruneau, une des dernières parts de gâteau. Il n'y a plus rien de salé, juste des oranges et de raisins secs.
 
Le chaos du Claps, au dessus de Luc-en-Diois

Nous reprenons la route, une montée très facile jusqu'à Valdrôme. Mais là, mauvaise surprise (qui casse un peu le moral avant la montée du col de Rossas ): il n'y a plus rien à manger, uniquement de l'eau et du sucre en morceaux ... c'est très inquiétant pour la suite. Heurement en bons cyclos autonomes nous avons quelques petites barres au fond de la sacoche ...

Après le col de Rossas (1115 m), puis le facile col de du fays(1051m), nous arrivons à Establet à la séparation des parcours 100 et 140 km ; nous apprenons qu'il est 12h25 , et que pour le 140 km on ferme à 12h15 .... ce qui est très sévère car à ce point, cela représente 61 km en 3h15 avec les pauses .... Deplus ce délai n'est indiqué ni dans la plaquette, ni sur le site ; au départ nous ne l'avons pas vu affiché. Il semble d'ailleurs qu'il y aie eu très peu de cyclotouristes sur le 140 km ....

Nous décidons alors de sortir de l'organisation plutôt que de rester sur le 100 km , et de continuer notre circuit tout seuls. De toute manière les ravitaillements étant vides cela ne change pas grand chose. Dans toute la suite, nous trouverons en effet un calme absolu. Par chance, il y a une pizzeria ouverte à La Motte-Chalençon.

 
Chalençon et son rocher

La montée du col de Roustants (1030 m) , via Chalençon (et sa via ferrata), est très belle et pas trop dure.Nous la passerons à digérer la pizza ! Exposé au Sud et bien pelé,ce col doit être pénible en été !  Au delà, on reste longtemps en altitude, en franchissant plusieurs petits cols que nous ne connaissions pas (col de la vache 887 m, col du portail 805 m , col des guilens 796 m )avant de basculer sur St Nazaire le Désert .Encore une bonne dizaine de kilomètres faciles le long de la Roanne, avant d'attaquer la dernière grosse difficulté : le col de Penne, via Aucelon.


Ce sera difficile en effet . Après 7 kms tranquilles, le route se redresse et ne débande plus jusqu'à la fin . De l'autre côté, nous jouerons les intégristes en suivant le parcours rouge jusqu'au bout dans ses moindres détours.

Lorsque nous arrivons, il est 18h45, il n'y a plus personne et les repas ne sont plus servis depuis longtemps. Nous pouvons conserver notre ticket en souvenir ...

Malgré la beauté du circuit, il reste une impression un peu amère. Il me semble pourtant que pour des cyclotouristes, 140 km (d'ailleurs 147 en réalité) cela représente une journée de vélo, et non une demi-journée, surtout avec 2600 m de D+. Si on veut tout boucler après le podium à 14h30, il faut proposer ce parcours uniquement en cyclosport.

La prochaine fois que je fais un long parcours organisé j'emmène mes sandwiches !!!

Publié dans vélo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

cyclo2607 01/10/2008 21:05

Dommage pour vous que l'organisation n'ai pas pris (assez) en compte l'approche cyclotourisme que vous recherchiez.
Juste ce petit message pour vous signaler quelques "erreurs de trajectoires" sur le parcours tracé avec Openrunner. (départ et retour de avenue du texas et non de Die centre, valdrome "le tobogan" , establet pas passé, km 80 écart, km 125 écart).
Ce logiciel est trés précis et prend en compte la distance jusqu'à chaque carré rouge qu'il faut positionner avec attention.
Je vous propose ce lien http://www.openrunner.com/index.php?id=74640
et 143km au compteur, ce qui correspond grosso modo à mon compteur à l'arrivée.
Bravo pour ce site et les récits qui le composent, bonne continuation sur le vélo.

Pascale (de skitour) 29/09/2008 10:09

Salut, Brigitte dont je lis souvent le compte rendu des sorties a ski sur skitour !
Moi aussi, j'étais en cyclotouriste sur le 140 km, et si je suis passée avant le délai fatidique a la séparation des 140 km-100km, j'avoue que jusqu'a ce point, je n'ai pas fait de tourisme, mais du cyclosport !
effectivement très peu de cyclos sur le 140 km, puis qu'étant passée vers 11h30, il n'y avait derrière moi qu'une petite dizaine de personnes.
Arrivée vers 15h45, j'ai pu manger, comme sur tout le parcours, mais je pense aussi que l'organisation est trop tourné vers le cyclosport et donc dans ce cas, inutile de mélanger les genres !
Donc, je me tournerai à l'avenir vers des organsisations plus cyclotouristes, genre l'ardéchoise