Une journée à ne pas gaspiller

Publié le par renarde1

vendredi 10 janvier 2013, vélo de route, 170 km, 1800 m D+ en 8h (total 9 h15)

 

 

 

 

Parfois je me dis que je conçois mes sorties comme une sorte de chasse au trésor (variante : un jeu video, quand les conditions sont hostiles) Quels trésors ? c'est très varié !

 

Dans le désordre : trouver le soleil, faire un bon temps sur une grimpée ou une moyenne "correcte" , voir un ou des ami(e)s, avoir de bonnes sensations, découvrir une route inconnue, faire une rencontre agréable, voir certains animaux (pas les chiens ), trouver des fruits à grignoter, boucler un long parcours, trouver une stratégie pour déjouer le mauvais temps, atteindre un point de vue, observer un lever de soleil, un coucher de soleil, une lumière exceptionnelle , un arc en ciel , et même me trouver sous une chute de neige, respecter un timing, ... et que sais-je encore ...

 

Imaginez un instant que je trouve PLUSIEURS trésors : ça fait une très très bonne journée !

 

Ahah pourtant la journée commence tout de travers, on a oublié de mettre le réveil, et du coup je n'arrive pas à décoller avant 8h15

P1030056.JPG 
Petites brumes pas méchantes au départ

P1030058.JPG

Veaunes au lever de soleil

 

 

Dès le départ (par 6°C et ça descend à 4°C dans la campagne), l'absence de vent est un bonheur absolu Le soleil se lève timidement au milieu de brumes flottantes, éclairant le village de Veaunes perché sur sa colline. Première montée avec la petite bosse de Bren à 5%, il fait bon .

 

Au fait, je vais où ? ben chez moi bien sûr , puisque c'est là que je dors ce soir mais pas par le chemin le plus direct ... bien sûr puisque je vais passer voir l'ami Olive vers 14 h ... et là encore je prends mon temps. Il y a mille chemins pour être à St Marcellin en début d'après-midi .

P1030062.JPG

 

P1030063.JPG

La Galaure bien remplie

 

Pour l'instant, je continue vers le Nord, atteinds le village de Claveyson où les bancs de brume se font de plus en plus épais. Je rejoins la vallée de la Galaure à La Motte, je prends un peu la vallée mais la brume est épaisse et humide, je me dis donc, il faut monter

P1030066.JPG

Et vite ! Pour cela à Mureils je suis la flèche "Lamas des plaines" . Comme son nom ne l'indique pas, cet élevage est situé tout en haut de la colline , défendu par deux passages bien raides (13-14% pour le premier) . Tout va bien : je me retrouve au soleil à batifoler au-desus des nuages ... mais pas longtemps .  Je prends la route des crêtes et m'enfonce tout à coup dans les nuages ...

P1030068.JPG

Me voilà dans un brouillard épais, pas trop froid mais très humide (je dois retirer les lunettes) . je garde les crêtes quelques kilomètres ... je ne reconnais rien Je finis par descendre vers Lens-Lestang et même cette section que je connais par coeur est déroutante !

P1030069.JPG

Brouillard toujours du côté de Lentiol mais un tout petit peu moins épais ; c'est l'endroit que je chosis pour sortir mon sandwich n°1 que je termine en montant à la Croix Blanche ... Je continue mon cheminement humide et cotonneux en pensant que bientôt , je vais atteindre St Etienne de St Geoirs et m'élever vers le col de Toutes Aures ... tous les espoirs sont permis !

P1030072.JPG

Brion

 

Et c'est ce qui se produit : avant même de tourner vers Brion, me voici en plein soleil. La petite grimpée me procure un intense plaisir. Il fait carrément chaud, même le petit coupe vent sur le maillot manches longues est de trop .

P1030074.JPG

Les nuages sont visibles sur la plaine de la Bièvre

 

Sandwich n°2 de sortie au Col de Toutes Aures, j'attaque la descente mais seulement une petite partie ... c'est que j'ai une idée ... deux idées même !

P1030075.JPG

Combe du Lin

 

P1030077.JPG

 

P1030078.JPG

Fin de la combe du Lin, avant la jonction avec l'autre route

 

La première, quitter la route avant Varacieux pour remonter la Combe du Lin : une route inconnue pour moi ... superbe avec ces conditions et cette visibilité . Je rejoins vers le haut la montée du BRM 200 km de Grenoble, qui m'amène au Col de la Faita .

P1030081.JPG

La route de crête, en regardant vers l'arrière

 

Et là, et là ... nouvelle variante ! Une idée d'Olive cette route qui se promène entre celle de Chevrières à Roybon et celle de Chevrières à Murinais ... suggérée lors d'une balade ... si tu tournes à gauche ... j'ai plein de petites phrases comme ça dans la tête. sauf que là, je vais tourner à droite , car je vais la faire en descente.

 

Ravissement total : c'est une route de crête, donc panoramique au possible, avec des flans parfois raides des deux côtés. la route est très bonne, ce qui ne gâche rien. Après quelques vallonnements, elle plonge vers Chevrières, d'où il ne me reste qu'à rejoindre mes amis, par un tranquille faux plat descendant.

P1030082.JPG

La petite chapelle là-haut ... pour une autre fois !

 

La pause dans le jardin est aussi douce que la sortie depuis ma remontée au Col de Toutes Aures C'est rare de manger la galette des rois dehors le thermomètre du vélo indique 22°C quand on le laisse mariner au soleil.

 

Je repars en bonne forme, il faut dire qu'avant de rejoindre Beauregard Barret j'ai de quoi récupérer : plat et descente sur 15 km, du plat encore sous le village d'Hostun où en plus je fais une pause-causette, ayant été reconnue par Christian de Vinay, rencontré à la rando de la noix, qui comme moi profite du beau temps, en sens inverse . 

P1030087.JPG

Lumière douce à Beauregard Baret

 

Les petites bosses sont avalées agréablement dans la lumière du soir ; dommage, le coucher de soleil, comme tous les soirs de la semaine, est un peu "brouillé" par des nuages ardéchois innoportuns ... il me reste 20 petits km "velours" depuis Barbières, franchis sans traîner car la nuit n'est plus loin.

P1030090.JPG

Il fait encore 9°C quand je franchis ma porte ... quelle semaine ! A noter qu'en janvier 2011, les conditions étaient assez similaires, et l'enneigement misérable. La suite de l'hiver n'avait pas été très violente non plus, mais rien ne dit qu'il en sera de même pour celui-ci .

 

P1030088.JPG

Trop de bornes ???? et paf

Publié dans vélo

Commenter cet article

Philippe 07 12/01/2014 19:29


14 c'est par la et tu a bien su trouver le bon chemin avec un départ sur les chapeaux de roues Mais comme tu dit on n'as
pas encore eu l'hiver qui arriverais fin janvier il parrait, e attendant tout se qui est pris est pris. Bonne semaine

renarde1 12/01/2014 19:57



Merci Philippe, oui une journée idéale ce vendredi , il semble que dimanche le brouillard aie été plus coriace !!!



cestdurlevelo 12/01/2014 10:21


Chouettes photos comme souvent ! J'adore celle avec le gros tas de bois et le brouillard! Et t'es passé dans mon second chez moi, au col de Ttes Aures :)


Encore un chouette parcours, varié, sacrément bossellé !

renarde1 12/01/2014 18:38



Il y avait quelques jolies bosses et aussi des sections vallonnées ... un bon parcours hivernal encore que là, passé le brouillard il n'y avait pas besoin de se réchauffer Ton col de Toutes Aures est plein de bons souvenirs pour moi aussi !!



cricri le cyclo 12/01/2014 07:54


ça va la vie... En tout cas, sortie du brouillard, les photos que tu as réalisée nous font prendre un bain de soleil alors qu'on est enfermé dans nos bureaux

renarde1 12/01/2014 18:36



Un moment toujours magique ... le brouillard était un bien petit prix à payer pour la lumineuse "suite" ... dommage que la montée par Brion ne soit pas incluse dans le BRM200 ... facile et
vraiment belle !



Robert 11/01/2014 21:01


La Combe du Lin... Tiens tiens... Nous y avons fait passer la Rdée des Coteaux il y quelques années. Il faudra y repenser!


Petite balade du côté des.... Et du .... aujourd'hui avec l'ami Franco

renarde1 11/01/2014 21:25



Je ne devais pas être à cette édition-là ... pas encore


Eh eh le duo de Tullins a ses petits secrets ... qui seront certainement bientôt dévoilés



franco 11/01/2014 20:36


ah ah je reconnais bien là ton sens de l'organisation !! tu vas même jusqu'a mettre des numeros sur les sandwichs,bien joué ,et superbe balade vers chez nous

renarde1 11/01/2014 20:51



rhaaa je ne te raconte pas les conflits entre sandwich n°1 et n°2 et la bagarre dans le petit sac à dos avec le reste du contenu qui ne se mangeait pas
Au fait peut-être même qu'il y avait des tronçons que tu ne connaissais pas dans la balade ?