Vercors encore ...

Publié le par renarde1

Mardi 10 juin 2014, vélo de route, Vercors, 129 km, 2100 m D+ en 6h17

 

P1050589.JPG

 

Aujourd'hui la température extérieure prévue et la nécessité d'un retour à la maison en tout début d'après-midi sont d'accord ! La logique m'impose donc un départ matinal, et mon choix se porte encore une fois sur le Vercors ... c'est le moment de faire un peu de dénivelé ... .

La semaine prochaine, ce sera Ardèche, Ardèche et Ardèche . je vais faire une cure de St Félicien. Mais là ... le Tourniol me tend les bras.

 

P1050590.JPG

 

Je pars vers 6h10 ; Le soleil s'est levé tôt mais n'a pas retiré tout de suite son pyjama de nuages. Une heure environ plus tard, à Barbières, il brille déjà bien et j'aborde les premières pentes du col avec un petit 20°C bien agréable et pratiquement sans vent . Je croise un cycliste qui traverse Barbières mais je ne pense pas qu'il soit déjà passé au Tourniol.

 

P1050591.JPG

 

J'en double un autre qui termine un petit arrêt technique, puis je monte bien régulièrement. Monsieur "arrêt technique"  ne me rejoindra qu'au col, alors que je faisais un arrêt "petit gâteau". Il ne m'a donc pas rattrappée en montée , l'honneur est sauf et j'ai peut-être eu la primeur du col ce matin !

 

P1050592.JPG

 

P1050593.JPG

Matin de juin ... 8 h ... et des poussières ... je n'ai pas regardé

 

La température est parfaite, la petite descente sur Léoncel et le creux de la vallée abritent même encore un peu d'air frais.
Je grimpe vers Grand Echaillon dans la solitude, jusqu'à voir surgir deux cyclos de la route du Col de Bioux (d'ailleurs, c'est moi qui leur apprendrai qu'ils ont passé le col de Bioux) .

 

Je suis cent mètres devant eux mais ils me rattrappent après un petit moment, puis ils me disent que je vais plus vite qu'eux . En réalité nos vitesses sont très proches ... ils ont sans doute un peu tapé dedans pour me rattrapper, et ensuite on va rouler plus ou moins ensemble mais c'est vrai que j'ai l'impression d'avoir toujours une miette de marge supplémentaire. Ca permet de causer un peu . Cela va nous mener jusqu'au Col de la Bataille, de l'autre côté du tunnel, où je m'arrête pour prendre quelques photos ; je les laisse continuer ensuite leur balade pour profiter de la magie des lieux.

 

P1050595.JPG

 

P1050596.JPG

 

P1050598.JPG

Il n'est pas si fréquent d'être là sans brume et sans vent. Le Col de la Bataille a un climat difficile. Aujourd'hui rien ne pourrait le laisser soupçonner ... j'ai maintenant gagné mon ticket pour profiter un peu de l'altitude, le terrain devient valonné pendant un certain temps.

P1050601.JPG

 

Autrefois, je n'aimais pas beauoup ces bosses-là. Je pensais qu'il y en avait trois avant l'embranchement du col du Pionnier. Depuis quatre ans, l'érosion a fait son travail, car il n'y en a plus qu'une . Les autres sont parties .

Après l'embranchement il y en a toujours une,qui mène au Col de la Portette. Je l'ai trouvée courte mais j'y ai relevé 7%, ce qui n'est pas si mal.

 

La plaine de Lente offre ses grands espaces ... avant la descente toujours époustouflante du Col de la Machine. Je ne m'y habitue pas. J'ai toujours une pulsion irrésistible qui me pousse à prendre des photos dans ce coin où je passe quand même assez souvent ... mais Bénabar a beau chanter

"Qu'elles soient en couleur ou bien en noir et blanc, on fait tous, quelle horreur !
Les mêmes photos tout l'temps…"

Je m'en fiche ....

 

P1050606.JPG

 

P1050609.JPG

 

P1050612.JPG

 

Et j'ai même fait un bout de film (court) ... j'aurais été mieux dans le sens montée car là ça va un peu vite et rouler en tenant le guidon d'une main, euh ... comment dire ... je n'ai pas aimé le goût du bitume et je n'ai pas envie d'en reprendre

 


 

 

Longue descente, je suis maintenant à St Jean, je rejoins aisément le camp de base, et il ne reste plus qu'à rentrer en longeant le Vercors. Le vent est de Sud, mais faible, et ne gênera nullement mon retour, sous un soleil féroce mais qui curieusement ne m'importunera pas non plus.

 

P1050613.JPG

Faux plat montant vers Beauregard Barret sous un soleil en pleine forme !

 

Les pentes sont douces pour grimper à Beauregard-Barret; le seul fait d'être sur un terrain facile, de pouvoir garder une vitesse où l'on sent un peu d'air , modifie la perception de la chaleur.  Je fends l'air à 35°C en mordant dans une grosse pomme sucrée ... une bonne idée qui me fait plus envie que mes barre de céréales.

 

Et voilà, la seconde journée peut commencer

Publié dans vélo

Commenter cet article

flo 12/06/2014 20:18


moi aussi j'y suis passé il y a pas lontemp,devant ce lyon,c'est l'entrée du camping... tu as vite retrouvé la forme,après ta chutte,ça fais plaisir à te voir sur ton vélo et lire tes
articles...bonne fin de semaine,biz

renarde1 12/06/2014 20:39



bah j'ai pédalé quelques jours avec des douleurs variées, ça n'empêchait pas le vélo, c'était juste moins confortable pour l'épaule et les côtes (mais hyper efficace pour éliminer la "béquille" à
la hanche ... et j'ai changé le casque ... maintenant tout est OK pour la semaine "Ardéchoise" ... on va voir ça !



gillou 11/06/2014 20:51


Tu triche ta déjà mis le maillot , superbe photos , et super film , c'est la grande forme une période qu'il faut
profiter chose que tu fait admirablement !!!!!!

renarde1 12/06/2014 15:54



POur le maillot je n'arrête pas d'en croiser des dizaines d'autres qui font comme moi à l'approche de l'Ardéchoise ...
mais pour le jour J j'aurai le maillot de la TMV bien sûr



Gégé le Breton 11/06/2014 20:27


Eh bien !!! 2 journées en une, Brigitte, quel tonus !!! A cette allure, tu ne fais pas la semaine des 35 h  . Moi
quand je passe dans la forêt de Lente, je trouve ça toujours un peu longuet avec ces bosses qui ne montent pas vraiment , ni ne descendent pas vraiment....          
                                                       
      J'ai l'impression que le lion de Barbières avait l'air plus furax que d'habitude  ; il
avait peut-être passé une mauvaise nuit avec les campeurs d'à côté mais je pense qu'il a surtout été dérangé par le passage d'une renarde à potron minet .....Tu aurais pu le prévenir...

renarde1 12/06/2014 15:53



La 2 eme journée ne demandait pas trop d'énergie physique ... plutôt intellectuelle !


Promis la prochaine fois j'envoie un SMS au lion du Tourniol avant de passer. Mais confidence pour confidence, il faisait la tête parce que j'ai fait la photo en roulant sans marquer de pause ...



gege95cyclo 11/06/2014 17:32


Et bien Brigitte, il n'y a pas que le soleil qui soit en pleine forme... tu es sure que c'est renarde et non chamois vu ta facilité dès que la route s'élève ?


Pour les photos, n'écoutes pas Bénabar, elles sont toujours différentes, à moins de figer le temps... non, leur seul point commun est d'être toujours agréables à regarder :-)

renarde1 12/06/2014 15:51



je ne sais pas trop quel animal je suis ... en général si j'arrive à doubler quelqu'un c'est plutôt en montée (mais uniquement les longues), plus rarement sur le plat , et jamais en descente !


Eh oui les photos je les fais et je les refais ... elles évoquent toujours un moment différent de l'existence même si c'est le même endroit !



Anne-Marie 11/06/2014 16:45


Y'a plein de bonheur dans ce récit.

renarde1 12/06/2014 15:47



c'est incontestable