la Drômoise 2015

Publié le par Brigitte

Dimanche 20 septembre 2015, la Drômoise, parcours 119 km, 2050 m D+ en 5h07

Seconde et dernière cyclosportive de la saison pour moi, la Drômoise s'annonce, cette année encore, sous les meilleurs auspices côté météo ... même si un fort vent est annoncé !

Mon ami Gillou vient dormir chez moi la veille au soir ... et le dimanche matin venu, nous nous rendons ensemble à Die. Il fait bien frais à notre arrivée, mais dès que nous sommes touchés par les rayons du soleil, tout s'arrange : la journée sera belle.

Dans le sas de départ, nous retrouvons Pierre et Valérie venus de la Ciotat, ainsi que l'Ange Blanc.

Avec Gilles, Pierre et Valérie. Et moi je fais quoi à 8h59 ????j'envoie des SMS ...Merci l'Ange Blanc pour la 1ere photo !
Avec Gilles, Pierre et Valérie. Et moi je fais quoi à 8h59 ????j'envoie des SMS ...Merci l'Ange Blanc pour la 1ere photo !Avec Gilles, Pierre et Valérie. Et moi je fais quoi à 8h59 ????j'envoie des SMS ...Merci l'Ange Blanc pour la 1ere photo !

Avec Gilles, Pierre et Valérie. Et moi je fais quoi à 8h59 ????j'envoie des SMS ...Merci l'Ange Blanc pour la 1ere photo !

Le monsieur en orange et blanc sur la photo va terminer avec moi ... il habite Bourg comme moi ...

Le monsieur en orange et blanc sur la photo va terminer avec moi ... il habite Bourg comme moi ...

Avant de partir, j'ai décidé de faire le parcours de 119 km, et non le 147 km comme les années précédentes. D'une part il y a beaucoup de vent (et sur le grand parcours j'ai toutes les chances de ne pas trouver de groupe où m'abriter) , d'autre part j'ai envie d'arriver tôt ... pour retrouver les copains et debriefer devant le repas, le podium ...

9 h, c'est parti ... belle ambiance dans les ruelles de Die avec pas mal de spectateurs !
Je suis toujours étonnée par l'allure des participants sur ces 13 premiers km, pourtant légèrement montants ... et plus encore de voir que MOI j'arrive à rouler à cette allure. Je vois par moment des 36 km/h ... 37 km/h sur le compteur ... parfois même le groupe dans lequel je suis double certains participants, ou une voiture de l'organisation ... je dois toujours rester concentrée pour ne pas décrocher ... ce n'est pas un exercice qui m'est familier !

Enfin, ça se calme un peu avec les pentes douces qui marquent le début du Col de Pennes.

 

 

A l'assaut du Col de Pennes
A l'assaut du Col de Pennes

A l'assaut du Col de Pennes

Mon GPS ne m'a pas enregistrée sur le segment du Col de Pennes, mais je pense avoir mis environ 45 mn d'après le graphique. J'ai eu l'impression de bien monter ... j'ai même doublé du monde ... par contre je n'avais pas vraiment envie de discuter, cardio à 168 et concentration constante ! Après le carrefour la pression se relàche avec la pente, je regagne quatre-cinq pulses pour pouvoir accélérer à l'arrivée ...

Hélas la descente de l'autre côté est déjà délicate en temps normal, là elle est très gravilloneuse ... berk, j'ai peur. Il y a bien deux bandes de roulement ... mais occupées par d'autres qui vont encore plus doucement que moi et m'obligent à traverser les zones caillouteuses. J'accueille avec soulagement la petite remontée vers Aucelon.  Je n'ai pas l'intention de m'arrêter au ravito (trop tôt !!!)
.... mais je m'arrête quand même, car Alpigap est arrêté au milieu de la route ... (je ne connais pas son nom)
Le malheureux s'excuse, mais ma vengeance va être sournoise ... il descend plus vite que moi, et je vais le doubler à chaque petite montée ... inlassablement ...

En attendant, j'enquille la facile vallée de la Roanne ... je dépasse St Nazaire, toujours sans arrêt, et j'attendrai Volvent pour un arrêt de 20 secondes : un verre d'eau, attrapper 3 morceaux de gateau.

 

 

 

la Drômoise 2015 la Drômoise 2015
la Drômoise 2015

La descente suivante est bien plus roulante , je l'adore. Je me retrouve ensuite seule sur le faux-plat de la Charce, mais ça ne dure pas : je trouve un jeune homme de grande taille ... très sympa ... puis un groupe très agréable avec une dame qui vient du Beaufortain.

Je suis un peu déçue de passer à la bifurcation à 12h38 (car l'an dernier je suis probablement passée à 12h30 juste avant qu'ils ferment) ... en revanche avec mon super groupe, ça file sans effort et dans la bonne humeur jusqu'à Establet ... je zappe encore le ravito et termine seule le col de Prémol  ... du moins le final, pas bien long , où je bagarre contre le vent avec un certain succès.
C'est déjà le dernier col, du coup le parcours me semble très court ... en fait il reste un bon bout à parcourir !

Le vent me gêne presque plus en descente à l'arrivée dans la vallée, qu'après Luc en Diois, où là encore, je vais trouver de bons groupes.

Le gars du cyclo bourcain, que j'ai photographié par hasard au départ, va être un allié précieux. Lui aussi, je l'ai doublé dans toutes les bosses, il m'a lâchée dans tous les plats et les descentes ... mais à 20 km de l'arrivée ... je vais enfin parvenir à le suivre pour de bon ... Nous formons un groupe de 5 ou 6 ... et ça dépote ... le final est amusant ... pour moi ces lieux sont habités par mon final de la drômoise 2013 en compagnie du boss, qui mettait fin à une période sombre de mon histoire ... un peu comme s'il y avait des petites étiquettes "endroit joyeux" collées partout !

J'arrive à Die et nous retrouvons tout le monde pour un "après" plus ou moins long ... marqué par la victoire au scratch féminin d'Anne-Marie en 4h03 !!!

Pour ma part, je mets 5h08, avec une moyenne de 23,15 (408 eme/ 582 au scratch) ... pas trop mal dans l'absolu avec un ratio proche de celui de l'ardéchoise, et une descente qui ne rend pas. Un peu décevant tout de même car j'avais l'impression d'avoir très bien roulé sur certaines sections, et je suis arrivée à la bifurcation après fermeture de la barrière du grand parcours !!!.
En revanche je ne suis pas déçue de ne pas accéder au podium : les participantes de ma catégorie étaient très nombreuses sur le parcours que j'ai choisi.

Quelques images de la suite de l'après-midi avec Gillou, Olive,  Pierre et Valérie, Anne-Marie et son mari, l'Ange Blanc ... chacun rencontrant tour à tour des connaissances ...

 

Olive prêt à repartir avec Gillou tout nouveau retraité !

Olive prêt à repartir avec Gillou tout nouveau retraité !

Réhydratation ...

Réhydratation ...

A table ...alors les filles ... Alice ... Coco ... vous nous avez manqué !!!A table ...alors les filles ... Alice ... Coco ... vous nous avez manqué !!!
A table ...alors les filles ... Alice ... Coco ... vous nous avez manqué !!!A table ...alors les filles ... Alice ... Coco ... vous nous avez manqué !!!

A table ...alors les filles ... Alice ... Coco ... vous nous avez manqué !!!

sur le podium la championne !
sur le podium la championne !

sur le podium la championne !

Commenter cet article

Gérard (du 95) 02/10/2015 09:35

Et bien,ça devient sérieux là.. renarde de course. bravo. Faut pas trop se focaliser sur ton retard (apparemment) à la barrière, d'une année sur l'autre.... trop de variables entrent en ligne (meteo, état des routes, groupes accrochés) , ce qui compte ce sont tes sensations... n'oublie pas que cette année tu avais l'objectif PBP et ce n'est pas la même préparation.
rien que dans la descente gravillonnée tu as peut-être perdu du temps, et au contraire gagné du stress par rapport à l'année dernière ?

Brigitte 02/10/2015 17:44

Oui je pense en effet que juste la descente m'a fait perdre un peu de temps. Ma moyenne globale pour 2000 m de dénivelé sur cette distance n'est pas mal, compte tenu de cela. Mes sensations étaient bonnes. En revanche je n'ai rien fait de spécial pour PBP , au contraire des autres années, je suis mieux préparée aux cyclosportives, car j'ai fait des sorties plus courtes et plus rapides (à l'exception des brevets) . Si je veux faire de meilleurs temps sur les cyclos, il me faut surtout améliorer ma capacité à prendre les roues et rouler ... sur le plat ... car là j'ai clairement un point faible. Mais dans l'ensemble je m'amuse bien aussi sur les courses ;-)

Gégé le Breton 25/09/2015 08:32

Merci Olivier pour tes explications....et arrêtons-là cette polémique sur un propos qui, dans mon esprit, n'était qu' une simple boutade :-). Si intervenir sur un blog se résume à caresser les uns et les autres toujours plus dans le sens du poil, sans pouvoir les titiller de temps à autre et apporter un peu de contradiction, à quoi bon !!!. En ce qui me concerne, je n'ai pas l'intention de devenir, comme on le voit bien souvent, un "beni-oui-oui" des réseaux sociaux.....

Cricri le cyclo 24/09/2015 11:45

encore une belle perf de notre renarde préférée... Bravo car avec le vent ce n'est pas si facile... Dommage que je n'ai pas pu participer à cette fête

Brigitte 24/09/2015 13:25

Merci Cricri, il faudra que tu testes la drômoise un de ces jours. Je ne suis pas trop mécontente de mon temps au regard de la 1 ere descente difficile , ça reste un 23,15 de moyenne sur coeff 1,7 ... reste à pouvoir tenir ça .... tiens devine où ... mais c'est pas gagné car j'ai bien tapé dedans !!!

Gégé le Breton 23/09/2015 21:13

Bonsoir Anne-Marie. Je suis un peu surpris et même plus de ta réaction : je suppose que tu veux parler du terme "potion magique" que j'ai utilisé de manière ironique ; non !! mais moi j'en suis resté à la définition de base : le breuvage imaginaire d'Astérix qui lui donne quelques pouvoirs. Effectivement après renseignements sur le net, c'est aussi, dans le langage populaire, l'autre nom des produits dopants... mais loin de moi cette arrière-pensée :-). Bien au contraire un grand bravo pour ta performance de dimanche dernier et bonne chance dans les cyclos à venir....

Olive 24/09/2015 20:18

Salut Gérard , merci de t'être arrêté pour me saluer ce dimanche matin bien frisquet !
Pas de potion magique pour Anne Marie , uniquement le fruit de son travail et de sa cervelle .....qui à commencé avec moi courant mars de cette année et quel travail !!!! Je pense que la plupart des cyclistes auraient mis le clignotant à droite pendant cette grosse période de travail ...elle non .... en voici le résultat ....mais le beau est a venir ....

gilles 23/09/2015 09:55

Bravo !!!! avec ce satané vent !!!!! et encore mille Merci pour tout , et maintenant préparation des podiums 2016 pour la Miss !!! à bientôt !!!!

Brigitte 24/09/2015 22:33

Merci Gillou, de rien et au plaisir de t'avoir à la maison pour une autre occasion ... à très bientôt pour de nouvelles aventures (PS : le vent aujourd'hui était bien plus fort que dimanche ;-))