Entre Isère et Savoie

Publié le par Brigitte

Il existe dans les Alpes un certain nombre de secteurs où l'on peut marcher des kilomètres sans rencontrer une route ou un village. Par exemple les hauts plateaux du Vercors ... ou, un peu plus haut, un peu plus loin de chez moi, le triangle St Sorlin d'Arves - Besse en Oisans - Le Chazelet.

Nous connaissions bien la partie iséroise, pour avoir traversé à skis de fond entre Besse en Oisans et le Chazelet. C'est aussi un coin incomparable pour le VTT , et un balcon de choix avec vue sur la face Nord de la Meije.

Ce WE c'est donc la double traversée Savoie-Isère-Savoie qui a eu notre visite, avec quelques variantes d'itinéraires pour éviter un simple aller-retour.

Samedi 8 octobre, randonnée pédestre, St Sorlin d'Arves -Besse en Oisans 23 km, 1100 m D+ en 7 h (total 8 h)

Vendredi soir, nous avons trouvé ce qui était je crois le seul logement à St Sorlin en pleine "morte saison" , le gîte d'étape "Les Perrons". Un endroit atypique mentionné comme "gîte d'étape en appartement " ... et comme on était seuls, nous avions en réalité un appartement complet avec huit couchages ... et une cuisine, heureusement car il n'y a pas un restaurant ouvert le soir dans la station. La dame qui nous accueille nous apporte des prunes du jardin.
Samedi matin, le temps est au grand beau ... et donc très froid, -3 ou -4°C , ça pique . Une route (route des deux Ponts) permet de s'avancer dans la vallée, elle fait gagner 10 km (peu gratifiants à pied) sur l'aller retour pédestre.
L'aller vers Besse en Oisans se fera au plus simple, par le col des Prés Nouveaux. Un itinéraire sans difficulté ni grosses montées (beaucoup de plat !) qui culmine tout de même à 2292 m .

Notre balade sera émaillée de quelques rencontres : deux chasseurs (pas d'angoisse sur ce terrain très dégagé ) mais pas de chamois ... un vautour qui se promène à pied en se dandinant comme une oie et dont je vais malheureusement rater la photo ... beaucoup de belles vaches qui semblent se soucier bien peu du gel ... et un mouton pris dans des filets qui réussira à se délivrer à notre approche. Heureusement pas de patou dans le coin mais c'est quelque chose que j'appréhendais ... car on doit parfois passer au milieu des troupeaux !

L'ombre glacée du matin

L'ombre glacée du matin

10 h, il y a encore pas mal de glace !

10 h, il y a encore pas mal de glace !

Col des prés Nouveaux après 2h30 de marche
Col des prés Nouveaux après 2h30 de marche

Col des prés Nouveaux après 2h30 de marche

Le Pic Bayle

Le Pic Bayle

Curieuses formations géologiques et dalles de schiste
Curieuses formations géologiques et dalles de schiste
Curieuses formations géologiques et dalles de schiste
Curieuses formations géologiques et dalles de schiste

Curieuses formations géologiques et dalles de schiste

On retrouve des routes d'alpage
On retrouve des routes d'alpage
On retrouve des routes d'alpage

On retrouve des routes d'alpage

La Meije et le rateau en toile de fond
La Meije et le rateau en toile de fond
La Meije et le rateau en toile de fond

La Meije et le rateau en toile de fond

Le hameau de Bonnefin  (c'est presque la fin)
Le hameau de Bonnefin  (c'est presque la fin)
Le hameau de Bonnefin  (c'est presque la fin)
Le hameau de Bonnefin  (c'est presque la fin)

Le hameau de Bonnefin (c'est presque la fin)

Arrivée à Besse en Oisans
Arrivée à Besse en Oisans

Arrivée à Besse en Oisans

Le village de Besse en Oisans est un peu animé le samedi après-midi avec un ou deux commerces ouverts et beaucoup de promeneurs; de jolis circuits pédestres sont tracés autour du village. Là encore nous avons réservé le seul hébergement du coin ouvert à cette saison !

Une grande surprise de découvrir, au milieu des maisons anciennes rustiques, une chambre d'hôtes de grande qualité dans une maison magnifiquement restaurée ... c'est moins cher que l'hôtel et bien plus sympa. Nous sommes accueillis par une dame et son fils ; elle a racheté une maison de famille en mauvais état et l'a fait transformer en conservant le cachet de la vieille batisse , c'était son rêve.

Comme il n'y a pas de restaurant ouvert le soir, nous dînons dans sa cuisine avec les vivres que nous avons amenées ... les soupes en sachet ont du bon !  Pour le petit déjeuner par contre nous goutons à toutes les confitures maison et au miel du coin :-)

Dimanche 9 octobre, randonnée pédestre Besse-St Sorlin , 27 km, 1600 m D+ en 8 h (total 9 h)

Le ciel est beaucoup moins clair  pour cette seconde journée, et du coup le départ beaucoup moins froid. Par contre le thermomètre ne montera pas beaucoup dans la journée et une petite bise persistante renforce l'impression de froid.

L'itinéraire cette fois démarre par des traversées de villages : Clavans le bas et Clavans le haut, bien connus lorsqu'on descend à vélo du Col de Sarenne ! Un sentier permet d'éviter la marche sur la route.

On surmonte ensuite la cascade du Ferrand et ses belles baignoires suspendues , par un passage plus raide dans la pente de schiste, pour arriver dans des vallons au relief plus doux.

Je n'étais pas revenue dans ce coin depuis 16 ans .

Nous voyons quatre autres piétons devant ou derrière au gré de nos arrêts, nos itinéraires se séparent car ils vont vers le lac des Quirlies.

Clavans , cascades du Ferrand et au-dessus
Clavans , cascades du Ferrand et au-dessus
Clavans , cascades du Ferrand et au-dessus
Clavans , cascades du Ferrand et au-dessus
Clavans , cascades du Ferrand et au-dessus

Clavans , cascades du Ferrand et au-dessus

Quant à nous, c'est vers le Col de la Valette que nous nous dirigeons. Il faut remonter une pente assez raide , car des ravins impessionnants empêchent de rejoindre ce col directement ; il faut grimper 250 m D+ plus haut que le col, avant de pouvoir descendre la pente de schiste grâce à un sentier bien plus confortable qu'on pourrait imaginer quand on le voit d'en face !

Le panorama depuis ce point haut est le plus beau de toute la balade, malgré des nuages tenaces.

Nous faisons une courte pause (courte car très froid) un peu avant le col pour manger, car c'est aussi l'heure des décisions.
J'ai convaincu Jérôme qu'il ne fallait pas tenter la descente directe du Col de la Valette sur St Sorlin (ouf ... c'est plein de ravins infranchissables) . On peut donc

- grimper encore 300-400 m D+ (jusqu'à 2640 m) vers la cime de la Valette pour rejoindre un autre sentier, mais on ne sait rien de lui, s'il est tracé, etc . 

- Ou encore remonter à 2450 m par le dôme des Lauzes, pour rejoindre le Col des Prés nouveaux fait à l'aller.

J'aimais bien la première solution, plus "découverte" mais ça se couvre sévèrement en altitude , et le brouillard prend la cîme de la Valette , du coup on opte pour la seconde, hors sentier mais simple.

La descente du col des Prés Nouveaux étant très plate et "étalée" , cela prendra presque autant de temps que la montée la veille. Nous rejoignons la voiture juste après 17 h, avec un temps toujours froid, maintenant très couvert avec quelques gouttes. Point final d'une traversée très sauvage surtout à cette saison !

 

A droite les falaise qui empêche de rejoindre le col en descente depuis le haut de la bosse
A droite les falaise qui empêche de rejoindre le col en descente depuis le haut de la bosse
A droite les falaise qui empêche de rejoindre le col en descente depuis le haut de la bosse

A droite les falaise qui empêche de rejoindre le col en descente depuis le haut de la bosse

Traversée de la montagne de la Lauze et descente
Traversée de la montagne de la Lauze et descente
Traversée de la montagne de la Lauze et descente
Traversée de la montagne de la Lauze et descente
Traversée de la montagne de la Lauze et descente

Traversée de la montagne de la Lauze et descente

Commenter cet article

KIKI-129 19/10/2016 16:17

belles et grandes balades, il faut quand même avoir de très bonnes chaussures, des bâtons ça aide bien, avoir lu la carte avant, un oeil sur la météo, et go
on voit qu'il y a de grands ravins et des falaises, chez nous il y peu d'endroits comme ça aussi grandioses, nos petites falaises ravins et cascades du Limousin ou d'Auvergne paraissent minuscules
j'ai bien vu dans le Vercors la Hte Savoie Savoie Isère Queyras plein de précipices de falaises de gouffres on ne s'en lasse jamais, merci pour ces photos vivifiantes

Brigitte 19/10/2016 18:06

Oui ce sont des balades d'un type qu'on ne faisait pas autrefois (préférant l'alpinisme) . C'est long et facile, avec un peu de lecture du terrain dès lors qu'on est hors sentier ; l'avantage c'est que ces terrains d'alpage peuvent se parcourir même quand la terre est gelée, contrairement aux sentiers sur des vires exposées et terrains à chamois qui deviennent dangereux avec le verglas.

Cricri le cyclo 13/10/2016 19:21

ben moi j'suis allé juste en isère ce we... y avait une balade à vélo organisée ;-)

Brigitte 13/10/2016 19:25

Je sais bien :-( et j'aurais bien aimé y être !

veloblan 13/10/2016 16:29

Quand je lis ca!

J'ai convaincu Jérôme qu'il ne fallait pas tenter la descente directe du Col de la Valette sur St Sorlin (ouf ... c'est plein de ravins infranchissables) . On peut donc

- grimper encore 300-400 m D+ (jusqu'à 2640 m) vers la cime de la Valette pour rejoindre un autre sentier, mais on ne sait rien de lui, s'il est tracé, etc .

Brigitte 13/10/2016 19:16

Pour l'idée de Jérôme je le connais un peu et j'ai tout de suite senti le truc rien qu'en regardant Geoportail :-) Ce fut un non ferme et définitif ! Quant à l'autre possibilité c'est juste de la marche dans des pentes herbeuses pas bien raides, mais c'était très long et plein de brouillard par là. C'est pourquoi j'ai choisi l'autre côté, sans problème. J'ai fait des années d'alpinisme, et là c'est juste de la montagne à vaches ;-)

G40 13/10/2016 15:42

Magnifique, superbe !! Voilà deux journée bien remplies comme je les aiment ! En pleine montagne, dans la nature entouré de très beaux paysages, dans le calme.
C'est la période pendant laquelle le bonnet est indispensable le matin, mais trop chaud ensuite avec le soleil, surtout dans l'effort.

Brigitte 13/10/2016 19:17

Oui samedi j'ai tombé le bonnet et la veste, en revanche dimanche j'ai gardé quelque chose sur le crâne toute la journée !

veloblan 13/10/2016 11:16

C'est franchement magnifique mais vous n'avez pas la trouille! Je trouve la marche aussi bien que le vélo, ca complète. Belle randonnée.

Brigitte 13/10/2016 11:26

La trouille de quoi ? c'est carrément simple comme balade (juste très long) ! Pas même un petit passage d'escalade ou sur des vires aériennes ;-)