Les invités de Mr Karman

Publié le par renarde1

Vendredi 11 novembre 2011, vélo de route, Ardèche, 166 km, 3224 m D+ en 9h02 (total environ 10 h)

 

 

 

Ce matin j'ai rendez-vous sur le parking des quais à Tournon à 7h30 avec Cricri et Baptiste. Tous deux viennent d'assez loin , moi aussi je suis venue en voiture  pour limiter un peu l'heure de retour à la maison,ce soir !

Une couche de brouillard vers 200 m d'altitude masque le ciel, feinant le lever du jour. Avec 8-10°C et pas de vent, le ressanti n'est pas très froid.

Tout le monde est en avance ! Cricri et moi faisons connaissance "en vrai" avec Baptiste., dont je suis le blog assidument depuis deux mois. J'ai l'impression que je le connais déjà  Il n' apas fait de vélo en Ardèche auparavant donc toutes ces routes vont être une découverte pour lui !


Nous voilà partis sur le faux-plat de la vallée du Doux , bientôt interrompu par une première descente jusqu'au pont au fond des gorges, un endroit assez spectaculaire lorsque le Doux est bien en eau, comme aujourd'hui.

 

DSC06152

 

DSC06153

Début de descente vers les gorges du Doux

Baptiste et Cricri

La nouveauté commence juste après même pour moi ! En effet, au lieu de monter à Colombier le Vieux nous tournons à droite sur une petite route bien  pentue qui mène au Col de la Combe de Beaune . pas très long mais assez costaud avec des passages à 11%. Un beau passage où l'on domine les brouillards de la vallée.  De là on rejoint tout de même le village de Colombier le Vieux

 

DSC06155-copie-1.JPG

Moi je vous le dit : ça grimpe !

 DSC06158-copie-1.JPG

Mieux que bien !

S'ensuit une partie très roulante vers St Victor (mais avec une petite variante à gauche bien redressée avec 15% dans le village !), suivie d'une descente froide et humide , puis Préaux (les Préaux de "les cols" ? ), pour aller chercher en aller-retour le col de Serayet, puis celui de Juvenet et rejoindre St Félicien , haut-lieu de l'ardéchoise.

 

DSC06159

Accueil en fanfare après le raidard de St Victor !

 

DSC06161

je n'ai pas résisté ... ce panneau est unique !

 

DSC06162

 

Nous voilà maintenant sur la route du Col du Buisson ...mais on n'y va pas !!!! Nous pensions commencer par le Col de Fonfreyde, mais sur la gauche je vois une petite route qui indique "Empurany" et je suis prête à faire le pari qu'elle passe bien par le Col du Perrier ! Cela va rendre le parcours bien plus élégant avec une traversée de ce dernier, suivie d'une remontée à Fontfreyde et Nozières.

 

Pour l'instant nous voilà donc sur une mini route que personne ne connaît Tout à coup, Cricri accélère ! Il s'envole ! Derrière on tente de suivre ! On souffle et on transpire Mais qu'est-ce qui lui arrive ?

 

Il a décidé de passer la ligne de Karman (les 100 000 m de D+ annuels) le 11/11/11 à 11h11 ...

Et il y réussit  Voilà notre Cricri satellisé !

 

DSC06166

Ca y est ... il l'a fait !

 

 

DSC06167 

C'est pas large mais ça passe en vélo de route !

 

 

DSC06168

On n'avait pas de col à 1111 m dans le coin ...

 

 

DSC06169

Empurany

 

DSC06173 

Zut ... les fils électriques

 

DSC06176

Nozières ... des étirements ?

Col du Perrier, on boit un coup, descente de l'autre côté et nous voilà sur la route à droite (en montant) du petit lac d'Empurany.  Cette route est un passage "impegnativo" comme on dit en italien ... ce qui signifie littérallement qu'il faut "s'employer" . C'est raide, souvent plus de 10% et il ne fait pas froid ! Le col de Fontfreyde nous réserve une belle arrivée, et on profite du panorama jusqu'à Nozières atteint par une route en balcon. On voit le Mt Blanc et les Grandes Rousses, rien que ça !

 DSC06177

 

Inutile de décire la descente sur Lamastre ... connue des 15 000 participants à l'Ardéchoise ... et bien moins mouillée que le 18 juin

 

Bon maintenant, c'est le retour au Sud du Doux ?  Oui mais, avec plein de cols à aller chercher avant ! Dont le surprenant col des Meules, atteint en quittant à gauche la route des Nonières sur une route que Cricri prenait pour un chemin  ...  surprenant aussi le passage sauvage entre la route Lamastre-Vernoux et Lamastre-Alboussière ... avec une section à 14% !

DSC06179

 

 

DSC06181 

 

Au dessus de Lamastre

Un court répit lorsqu'on retrouve la classique route du col des Fans avec ses pourcentages misérables  mais qu'on apprécie ... la montée au Tracol nous attend à St Barthélémy  sur la gauche et ça ne pinaille pas. C'est un col que nous allons chercher en aller-retour, tout comme son suivant assez difficile, le Col du Pialou sur la droite à Grozon   ....

 

Tout cela se fait en conversant dans la joie et la bonne humeur ! Quand le pourcentage dépasse 10% chacun prend son rythme et surtout ça pialle moins, comme dirait veloblan.

 

DSC06185

Grozon

 

Chemin faisant on finit tout de même par arriver au fameux Col des Fans , où il n'y en a pas un seul, pourtant on l'a mérité, zut Est-ce à cause du temps qui s'est un peu couvert ? Il fait toujours 12° mais tout à coup je n'ai pas très chaud ... enfin s'il faut compter sur les fans ... heureusement j'ai dans la sacoche des barres salées et sucrées de fabrication maison

 

DSC06192

Une journée avec 12 cols nouveaux pour Baptiste

 

 

La suite est très facile, le col de la Rouveure en descente, le col du Serre tout près et celui de Mayres qui n'ose même pas se défendre après la capitulation des précédents. Il est le dernier de la liste, il reste une petite bosse pour aller de St Sylvestre à Plats .

 

DSC06191

Le soir approche déjà ...

 

Eh oui ... on vient de faire 3130 m D+ en allant à Plats

Mais ça ne suffit pas !!!!

Il manque encore 70 m à Baptiste pour passer la ligne Karman ... mais la nuit approche ! On grimpe un peu dans le village de Plats pour tomber sur un cul de sac , puis, dans le bas de la  descente, encore 15 m sur une petite route à droite . Mais que font ces cyclos dans la pénombre ? Ils grattent des mètres

Et voilà, Baptiste est dans l'espace, à moins que je me sois trompée en lisant ses stats ... car il n'a pas le déniv annuel exact en tête ! Ces jeunes ... ça pense à quoi ... c'est comme Cricri qui a quand même fait tomber un appareil photo, des lunettes et un tube  Heureusement qu'il s'est bien rattrapé en étant éclairé pour 3 à la tombée de la nuit

 

Du bas de la descente, une petite route nous ramène à Tournon ... il reste juste un tout petit peu de jour pour finir  ... un très beau tour avec deux visites à Mr Karman, une belle cueillete de cols et un parcours vraiment très intéressant ... et également une sortie assez conséquente  pour un mois de novembre !

A cela s'ajoute le plaisr de rouler avec Cricri et Baptiste ... une excellente journée.

Imaginer le tracé, avec des échanges avec Cricri par mail, a été très amusant : il avait les cols et je connaissais le coin ... même si j'étais loin d'avoir tout parcouru ... j'ai une sorte de carte en tête !

 

Le compte-rendu de Cricri ici
Le compte-rendu de Baptiste
ici  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  100

Publié dans vélo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J


Effectivement, j'ai gravi beaucoup de cols muletiers.


De mémoire, il doit y avoir une bonne trentaine de cols routiers de plus de 2000 m


en France.


J'ai débuté en 1980 en montant sur ma randonneuse des roues avec des jantes plus larges avec des pneus de 28 mm mais c'était un peu la galère. Je me souviens par exemple d'avoir mis ma courroie
de cale-pied autour de ma poignée de frein pour faire un ralentisseur dans la descente du Parpaillon...


La vraie révolution, ce fut l'apparition du VTT. Au début (années 86-87), j'en louais un sur place puis, en 1988, j'en ai acheté un, cadre tout acier, plus de 15 kg...


Il n'y avait pas de suspension mais je roulais trois fois plus vite qu'avec la randonneuse. J'ai pris parfois beaucoup de risques dans la neige ou sur des sentiers plutôt réservés aux randonneurs
pédestres.


A+



Répondre
R


J'ai un (déjà assez vieux)  VTT mais j'en fais peu ... et je préfère quand c'est roulant  ... des cols j'en ai
passé des centaines à pied et même certains à plus de 4000 m   mais sans le vélo  !



J


Cela fait rêver : vous franchissez des cols à chaque sortie, alors que, nous dans le


Loiret, nous n'avons que des côtelettes, pardon des petites côtes, et les ponts sur


l'autoroute.J'ai vu que Cricri avait 354 cols à son actif avant cette sortie.


Toi, tu en as combien ?


Je suis membre du club des 100 cols depuis 1980 mais je ne progresse plus :


les massifs montagneux sont trop éloignés et ce n'est pas toujours facile


d'imposer le vélo à toute la famille pendant les vacances.


J'en suis à 816 cols dont 101 à plus de 2000 m.


A+



Répondre
R


Impressionnant ta liste de cols ! surtout les 101 à plus 2000, tu as des cols muletiers ? ... j'avoue que je n'ai pas compté les miens ... je n'en ai que 2 à plus de 2000 ... car je pars le plus
souvent possible de chez moi ... sinon j'en ai peut-être entre 100 et 200 car ma pratique intensive est très récente.
Pour le fait "d'imposer le vélo à la famille en vacances" ... j'ai utilisé des petits trucs
- le 6 à 8, voire le 6 à 9 : avant 9h du mat en vacances, la famille dort.
- le "la voiture est trop pleine" : tout trajet associé à une visite , un déplacement pour invitation etc ... peut se faire en vélo ... voire le retour de vacances ... en 3 jours 1/2 cette année




C


Ca oui, un bien beau tour et un super article avec plein de belles photos et de supers souvenirs :)


Bravo à Cricri pour son karman.


Merci à tous les deux pour cette super organisation... une vraie sortie vélo bien organisée en mode quasi 'tour operator' où je n'ai eu... qu'à pédaler !



Répondre
R


Excellente journée et ravie d'avoir fait connaissance ... nous avons formé un bon groupe avec un rythme et des motivations proches, je suis contente que tu aies apprécié cette région où je fais
même des minitour (Plats par exemple ) mais où l'on peut voir grand aussi ! Il y aura d'autres projets  là les journées sont un peu trop courtes ...



V


Sacrée sortie en bonne compagnie, 12 cols? Pffffffffff vous me fatiguez.


Notre département est également bourré de petites routes sans circulation, un peu comme l'Ardêche, c'est bien agréable, perso j'arrête les longues sorties, je recharge les batteries pour l'année
prochaine



Répondre
R


Comment ça on te fatigue ? Tu nous fais le coup de l'ours qui hiberne  Pour moi 10 à 12° = température idéale, j'ai
remis ça pour 130 bornes aujourd'hui ...



V


Cela me rappel notre sortie faite en août 2010 ...des chemins de chévres , effectivement belle sortie pour l'époque , la journée ne fut pas gâchée ! et vive les compteurs GPS .....car il faut le
reconnaitre parfois cela aide à trouver une route un peu isolée ou non indiquée sur les cartes ...bonne fin desemaine



Répondre
R


A Cricri et à moi aussi cela nous a rappelé cette sortie avec 16 cols , que nous avons évoquée à plusieurs reprises ! Je me souviens aussi que j'avais un peu fait le boulet  mais aujourd'hui ce n'était plus le cas ! les jambes veulent bien se mettre au service de ma motivation . Bonne balade à toi aussi !



D


Bravo à tous les trois ! La prochaine fois que je veux me faire un parcours en Ardèche, je sais où trouver conseil


Super reportage comme tu sais si bien les rédiger !


Karman était bien présent au rendez-vous


Je passe les 1,5 Karman aujourd'hui si tout va bien. Je fais maintenant partie de la Confrérie des Cent Cols (numéro 6942) avec 144 cols, et je n'aurai en principe aucun mal à ajouter 56 nouveaux
cols dont 2 à plus de 2000 m pour atteindre les 200 en 2012



Répondre
R


1,5 Karman ! Bien joué David , tu n'auras aucun mal non plus à finir l'année avec les 160 km verticaux comme tu le souhaitais ... n'hésite pas si tu as des "questions d'ardèche"



C


La journée a été superbe. Elle s'est déroulée dans la joie et la bonne humeur. Et il est vrai que nous pouvons être fier du parcours qui ne nous a pas fait croiser beaucoup de
voitures



Répondre
R


C'est vrai, tous les ingrédients d'une bonne journée étaient réunis. Merci d'être venu dans mon coin  !!! A refaire
pour visiter encore d'autres belles routes et cols  



P


Voilà un bien joli parcours, que de nombreuses années à fureter me font bien voir. Très rares sont les cyclistes capables de tracer un itinéraire dans ce coin de l'Ardèche par de si petites
routes. Il y en a pourtant à foison, à étudier sur la carte IGN. Le secteur d'Empurany, celui de St-Basile - Vernoux - Grozon est particulièrement riche.


Tu fais maintenant partie des tous meilleurs cyclotouristes de la région.



Répondre
R


La tracé de parcours est un aspect de la discipline que j'adore ... parfois sur les cartes ... parfois au feeling avec de vagues souvenirs de cartes que j'ai en tête  .... j'ai quelquefois abouti à des impasses ... ça ne me dérange pas plus que ça