Les Mille et le Mille !

Publié le par renarde1

Mercredi 4 septembre 2013, vélo de route, 96km/ 1100 m D+ (Chartreuse)  + 49 km /289 m D+ (Drôme)

 

 

 

Il y a longtemps que je n'avais pas vraiment roulé avec Jef, si l'on excepte la sortie en groupe du 13 juillet, et cela me manquait. Nous convenons donc de rouler ensemble ce mercredi, sur son secteur , et nous nous retrouvons à 10 heures à Fures.

 

Si ce n'est la chute de Jef 200 m après le départ, due à un déraillement (de la chaîne , heureusement pas du TER !) , et heureusement sans gravité, cette balade va se dérouler merveilleusement bien. Le temps est superbe, sans vent, chaud sans être écrasant .Il y a dans la luminosité un petit charme supplémentaire qui signe la fin de l'été.

 

De plus j'ai la plaisir de retrouver Jef à l'aise sur le vélo, et qui avance à un rythme régulier qui me va fort bien ... comme je lui dirai plus tard en regardant la moyenne, pas mal du tout, c'est un signe qui ne trompe pas. Après ce qu'il a traversé, et un retour sur le vélo difficile avec la fatigue, la forme revient petit à petit .

 

P1010355.JPG 

 

P1010357.JPG

 

La balade, familière pour Jef et moins pour moi qui suis assez loin de ce secteur, consiste en un tour de lac de Charavines, suivi du col des Mille martyrs au départ de St Nicolas de Macherin. C'est vraiment une belle montée, en pente plutôt douce, avec plusieurs changements de direction et de panorama.  Même l'ombre est au programme dans les derniers km . Du pur plaisir !

 

P1010363.JPG

 

P1010368.JPG

 

P1010371.JPG

 

P1010372.JPG

 

P1010373.JPG

 

P1010375.JPG

 

P1010374.JPG

 

P1010376.JPG

Cerise sur le gateau, depuis là haut, comme dit Jef "ça descend jusqu'à Tullins" ! On termine par les petits chemins du côté des iles de Moirans chères à mon compagnon de route. On a tous nos "petites routes de retour ". la balade se termine devant un panaché et une bonne pizza préparée par Christiane .

 

Mais ... mais ... la journée n'est pas terminée !

 

Vers 18h30, je démarre depuis un parking à Chabeuil une sortie courte mais émouvante : je vais jusqu'à Crest à la rencontre de Valex et Benny, qui font le Mille du Sud.

 

En chemin, je croise déjà quelques participants que j'encourage, certains me reconnaissent ! Valex parvient avant moi à Crest et nous nous retrouvons à la pizzeria Angelo , où le personnel semble un peu dépassé par cet afflux de personnages étranges , un peu pressés et qui n'ont pas réservé.

P1010379.JPG

J'apporte à valex un aimant car il a perdu celui de sa roue. Je suis contente car le modèle convient bien et ça fonctionne. Nous mangeons tranquillement notre pizza, espérant l'arrivée de Yann (Benny) . La nuit tombe déjà lorsqu'il arrive, il est très fatigué, ne parvient plus à manger ni même à garder l'eau. Il décide de dormir sur place (dans la campagne près de Crest) et nous repartons à deux vers Chabeuil.

P1010381.JPG

Un petit nougat pour la route ?

 

Cette vingtaine de kilomètres se passent très bien malgré la circulation. La nuit est douce, la chaleur de l'après-midi a enfin cédé un peu de terrain. Après les faux plats montants du début, cela devient très roulant, et le petit vent de Sud aidant, nous avançons entre 30 et 40 km/h malgré la nuit. Mon indicateur de lampe par contre passe au rouge, je suis furieuse, car je l'avais branché toute une nuit et je ne comprends pas ce qui s'est passé.J'aurais vraiment bien aimé pouvoir aller plus loin avec Valex.

 

A Chabeuil (et pas avant, il faut lui reconnaître ce mérite) la lampe s'éteint. Grâce à l'éclairage public je peux encore accompagner Valex jusqu'à la sortie de la ville, mais ensuite impossible. Après une séparation déchirante je rebrousse chemin et sur 100 m je suis vraiment dans le noir (mais visible grâce à l'éclairage arrière et loupiote de casque) . Je suis tout près de la voiture, il n'est pas tard, un peu plus de 22 h .

P1010383.JPG

Il faut des sous aussi ...

 

 

Le lendemain réserve aussi quelques imprévus ... Yann, qui avait décidé de dormir près de Crest, a tenté en vain de repartir de nuit, et étant toujours fatigué et nauséeux  a décidé l'abandon au petit matin.

Il s'est remis en route encore de nuit tout de même pour rejoindre Grenoble (où Valex le récupérera dimanche) , et son chemin a croisé celui d'un blaireau. Il a chuté heureusement sans casse majeure (un gros hématome et petites égratignures) et la patte de dérailleur tordue ne lui permet plus de passer le petit plateau.  Il me dit (par SMS) être avoir petit-déjeuné  à Chabeuil. Je pars donc en voiture le chercher, et le ramène à la maison.

 

Douche, petite séance pansements, et dodo !  Je profite du moment où il dort du sommeil du juste pour aller faire un supersonic minitour, avant de prendre avec lui le chemin de Grenoble où je le dépose chez Laurent.

 

P1010384.JPG

Sur la route, éviter les blaireaux ...

 

Pendant ce temps, c'est au tour de David d'accompagner Valex de l'autre côté du Vercors, avant de le laisser poursuivre sa route vers le Champsaur.(au dernières nouvelles 485 km accomplis)

 

 

La longue distance et moi, toute une histoire ... ça me fait peur et ça m'attire ... je tourne autour du pot ... pour combien de temps ? Peut-être que je préfère tourner autour ...

Publié dans vélo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean-Marc du 45 09/09/2013 20:31


Tu peux effectuer ta diagonale dans les 2 sens.


Tu trouveras dans le site"www.diagonales-de-france.info" tous les renseignements utiles : le règlement, la fiche pratique pour les délais d'inscriptions et surtout de l'aide pour ton parcours.


En revanche, tu dois être licenciée FFCT. Si tu ne fais pas partie d'un club FFCT, tu peux adhérer à la FFCT en tant que membre individuel.


Je ne sais pas comment sont calculés les délais. S'ils sont plus longs que sur les brevets, il y a certainement des raisons : déjà, une diagonale ne peut être réalisée que par 6 personnes
maximum, donc tu ne peux pas t'abriter dans un gros peloton. Un brevet, c'est une boucle et le vent  change souvent de sens, une diagonale , ça peut être 900  ou 1000 km de vent
défavorable...


En gros, Strasbourg-Perpignan ou Perpignan-Strasbourg, c'est 3 étapes de 270 km et une matinée de 130 km. Si tu aimes rouler la nuit, ça peut être aussi une grosse étape de 440 km et 2 étapes de
250 km. A toi d'ajuster l'heure de départ en conséquence.


Si tu as besoin de renseignements complémentaires ou de mon avis sur le découpage de tes étapes, n'hésite pas à me contacter.

renarde1 09/09/2013 21:37



3 x 270 + 130 , ça me paraît très bien . Le seul truc, c'est que je n'irai JAMAIS descendre la vallée du hône par vent de S , ou la remonter par vent de N . Je vais me renseigner. Je n'ai
d'ailleurs pas vraiment besoin de quelque chose d'officiel , mais sinon l'idée est sympa, et j'ai adoré mon voyage de 810 km/3 j , en Normandie, l'an dernier.



Jean-Marc du 45 06/09/2013 23:03


Allez, une petite diagonale, la plus petite, Strasbourg-Perpignan, 940 km en 78 h !!!


En plus, tu peux faire étape chez toi !


Moi, j'attends les grandes vacances, normalement dans 2 ans s'il n'y a pas de changement pour faire le Tour de France de l'US Métro, soit 5000 km...

renarde1 07/09/2013 14:35



Oui, je pense que je n'aurais pas de mal à faire ça, c'est bien moins difficile que le Mille du Sud . Ca ne se fait que dans un sens les diagonales ? Ou peut décider de sa date de départ au
dernier moment ? Pourquoi y a t il 78 h pour 940 km alors que les brevets 1000 km doivent se faire en 75 heures ?



Alain2pau 06/09/2013 08:00


Merci pour ce superbe reportage. La grande distance, il faut y aller, tu en es capable et tu ne seras pas seule, j'en suis sur. J'ai fait deux P.B.P. et j'en garde de superbes souvenirs. Depuis,
tous les 4 ans, je reviens sur le circuit pour encourager les participants.

renarde1 06/09/2013 20:11



Oui ... mais pas le Mille du Sud ! Quand je vois l'envergure de ceux qui abandonnent !



Pierre 06/09/2013 00:09


Quel plaisir de vous voir tous deux aussi rayonnants : très bonne idée de venir sur les terres de Jef dont le lac ...et les Milles !


A+ sur nos belles routes.


Pierre

renarde1 06/09/2013 20:10



Merci Pierre, à bientôt



veloblan 05/09/2013 22:10


Les malades sont vite retapés avec le vélo! et c'est tant mieux!

renarde1 05/09/2013 22:24



Même si ça ne résouds rien en soi, ça aide au moral et c'est tout bénef



cricri le cyclo 05/09/2013 21:50


super de voir ule Jef en forme, merci pour tes nouvelles et photos des copains. ça tire les larmes des yeux... Tourne autour de la longue disatnce mais je crois que tu seras
aspirée 

renarde1 05/09/2013 22:11



Pleure pas Cricri s'il te plaît pleure pas Cricri ... sinon je vais pleurer aussi !



Lionel 05/09/2013 19:59


Tu en vis des situations et des rencontres avec ton vélo, c'est toujours un moment particulier de te lire.


Personnellement j'ai failli rencontrer un Blaireau le 11 Août dernier, et je m'en veux d'y être passé à côté. On s'est trouvé complètement par hasard ce jour là à St Flour (15), jour de
"l'Etape-Sanfloraine". Et si j'avais participé au parcours de 109km, à un peu plus de 29 km/h, j'aurais pu rouler avec le parrain de l'épreuve... Bernard H.


http://www.etape-sanfloraine.fr/

renarde1 05/09/2013 20:05



Merci beaucoup Il aurait mieux valu pour Benny qu'il rencontre le blaireau dont tu parles !!!! Il en aurait sûrement
retrouvé ses jambes



cestdurlevelo 05/09/2013 19:53


Super article... on a des news de tout le monde, et on voit que chacun fait un bout de chemin à sa manière !!! Et même le Benny, qui a retrouvé le sourire, et j'espère, qui commence à se sentir
mieux ! Pour encore de belles aventures !


Et Jef qui a la patate.... super aussi ! Trop cool :)

renarde1 05/09/2013 20:04



Oui une journée très riche ... un article qui dévoile au fond l'un des aspects les plus importants pour moi dans ma
pratique : les personnes qui font du vélo !