Se désaltérer au grand Pommerol !

Publié le par renarde1

Dimanche 8 novembre 2009, Saou, Massif des Trois Becs, Le Grand Pommerol, randonnée pédestre, 700 m D+

Après étude attentive de la météo, nous avons proposé à nos amis grenoblois de venir passer le WE dans la drôme plutôt que l'inverse ! Cependant je suis à peu près aussi certaine de voir le soleil que d'être bousculée par le vent du Nord .
null

La montée au Grand Pommerol (1062m) présente l'avantage d'être plein Sud, peu boueuse, et en partie abritée du vent. C'est une balade relativement fréquentée qui permet un accès (très long) aux sommets des Trois Becs. 
null null
null
Miam miam
 Le sentier serpente dans les buis , et après un démarrage assez tranquille, présente quelques parties raides. Il a semblé convenir à Naola (8 ans), la plus jeune de l'équipe, car elle a cavallé à 500 m/h jusqu'au col de berlhe. Ce faisant elle a épuisé sa maman et peut-être ses grandes soeurs, et du coup tout ce petit monde est resté allongé dans l'herbe sous le panneau du col, pendant que Jean-Marc, Jérôme et moi en terminions avec le Grand Pommerol.

null

Le sommet était battu par un vent bien froid, et il subsistait dans le bois quelques vagues traces de neige ou de grésil. Rien à voir cependant avec la neige visible sur le Vercors, et même sur le Ventoux ! J'ai eu une petite pensée pour mes co-équipiers de ski (dont deux renardes) qui inauguraient aujourd'hui au Lautaret la saison 2009-2010.
Nous avons bu un thé histoire de ... nous désaltérer au grand Pommerol ! 

null null

La miss était toujours aussi en forme à la descente, et elle a couru jusqu'en bas, pour conclure qu'avec moi la montagne c'était ... moins fatigant ! Sa maman n'avait pas l'air d'être du même avis  !!! Ceci dit les enfants de cet âge ont des rythmes naturels qui peuvent être très rapides, parfois "hachés", et le rythme des adultes les fatigue.

null
 
Je me souviens avoir fait en décembre 2000 une montée de la Bastille à Grenoble(avec diplôme)  pour le téléthon, avec la grande soeur de Naola, 5 ans et demi à l'époque, et ma fille de presque 7 ans : elles avaient mis 22 minutes pour 278 m de D+ avec leurs petites jambes !!! J'ai tiré la langue pour les suivre, à bout de souffle dans les escaliers

Publié dans randonnée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sam 09/11/2009 21:39


Et moi qui croyais que le Pomerol ce n'était qu'un bon vin de Bordeaux! La Drôme nous réserve bien des surprises! En tout ca sil y a pas à dire, il y a bien une frontière climatique entre la Drôme
ensoleillée et la cuvette Grenobloise des Alpes du Nord!


renarde1 11/11/2009 23:21


On a eu bien de la chance avec le temps, ce dimanche ! Par contre il faut parfois se méfier du Vercors Drômois, il y a un microclimat froid, brouillardeux et venté autour du secteur Fond d'urle,
col de la bataille ...


Gerard 09/11/2009 09:23


Très belle sortie, et de belles photos aux couleurs d'automne.
Petite précision : le Grand Pomerolle culmine à 1062m. C'est déjà pas mal pour les jambes de Naola qui a eu l'air de se régaler.
@+


renarde1 09/11/2009 11:45


Oups je lui avais rajouté 1000 m  , c'est corrigé !