Valence-Mulhouse J1 : un terrain familier

Publié le par renarde1

Jeudi 18 juillet 2013, cyclocamping, 117 km, 991 m D+ en 6h20 de selle (départ 7h40 -arrêt 15h30)

 

Quelle chose étrange de se retrouver à 500 m de la maison avec un vélo chargé de sacoches ... on a des airs de grands voyageurs ... et pourtant on est encore tout près ! Cette impression bizarre se dissipe un peu tandis qu'on s'éloigne ...

La prise en main du Giant "avec sacoches" est beaucoup plus facile que l'avait été, l'an dernier, celle du Routens ... je dois juste m'habituer au comportement lorsque je me mets en danseuse. Cela prend quelques heures.

 

Il tombe quelques gouttes et il fait 19°C ... ce ne sera pas notre lot bien longtemps mais on ne le sait pas encore !

P1000438.JPG

Bren ... un brin humide ...

 

St Donat, Bren, Hauterives ... l'occasion de faire voir à Jérôme mes points d'eau habituels ! Une petite grimpée de plus et nous voilà Beaurepaire, je suggère une petite visite à Patrick dans son magasin de cycles ... il est pas loin de 11 heures, il nous offre d'énormes pains au chocolat que nous allons engloutir avec appétit

 

 

Après cette très agréable halte nous repartons vers des territoires moins connus de mes roues. La seule fois où j'ai été à Pommiers de Beaurepaire, j'ai pris une mémorable averse glaciale, je suis sûre que Patrick se souvient encore de mon état de rat mouillé en rentrant dans sa boutique.

La tradition est respectée : il se met à pleuvoir avec obstination , une pluie qui mouille. Heureusement par 20°C on ne sort même pas le Kway.

 

P1000443.JPG

Campagne humide et petite bosse raide

 

 

 

Après un passage à Semons, village mondialement connu à cause de son célèbre "chemin de la Renarde" , on atteint Lieudieu par une petite section de route très fréquentée ; là on tourne dans la campagne vers Chatonnay, une très jolie petite route avec un bon passage à 11% : nous voilà vaccinés pour la pente avec les sacoches. 

 

Il cesse de pleuvoir et on sèche rapidement. La température remonte rapidement vers 28-30°C

P1000444.JPG

 

Me voici cette fois en terre totalement nouvelle, pour découvrir le joli site de Meyrieux les Etangs . De là on atteint Bourgoin Jallieu, dont la place du marché nous servira de coin pique-nique ; il est bien 13h30, mais grâce au pain au chocolat on n'a pas eu très faim avant ! C'est aussi dans cette petite ville que nous allons acheter nos billets de train pour le retour, avec réservation vélo : une organisation de voyage très simple et "de dernière minute" , cette année.

 

P1000453.JPG

La baignade écologique : avec un système de filtration naturelle de l'eau du lac. Plutôt sympa pour nager.

 

Je n'ai repéré que le premier camping du voyage, celui des "Trois lacs du Soleil" près de Trept.  On se débrouille assez mal et on emprunte sur 5 ou 6 km une grande route fort désagréable à vélo ; on la quitte au plus vite à gauche pour rejoindre le camping en passant par le village de Trept .

P1000446.JPG

Et voilà la tente, elle pèse 2 kg

 

Et là, tout d'un coup ... on arrive aux Pays-Bas ... le camping bien équipé mais très cher est tenu et fréquenté par des hollandais. Ce sera le tarif le plus élevé parmi tous les campings, 25 e pour une nuit, et encore, j'ai râlé un peu sinon c'était 32  !

 

P1000454.JPG

Un beau scarabée .. lucane ?

 

Comme il est tôt, on profite de la piscine immense qui est en fait une partie du lac qui est filtrée; et aussi de la balade à pied autour des lacs. Pour le repas du soir, c'est ... moules-frites au camping !

 

Déjà deux départements traversés, Drôme et isère, l'Ain nous attend pour le lendemain !

Publié dans vacances - voyages

Commenter cet article

philkikou 15/08/2013 13:43


.. et côté développement pas de soucis avec vos bagages ??


 


Sinon croisé aussi des cyclorandonneurs équipés de remorque... je ne sias pas avantage / inconvénient des 2 ??

renarde1 16/08/2013 17:43



Non, nous avons tous les deux un triple (30x28 pour moi) , et on essaye de choisir des pentes modérées pour le voyage.


Avec un chargement de 13 kg, je préfère les sacoches ; il semble que ça soit moins bizarre en descente (je descends exactement pareil que sans sacoches)
Je pense que le poids se sent peut-être moins en montée avec une remorque, car il est "porté" ... mais une remorque ajoute du pods en elle-même ...
On a choisi le truc le plus économique, de plus Jérôme avait déjà des sacoches depuis toujours.



Philippe du Pas de Calais 09/08/2013 09:32


Beau voyage. Partir avec un course chargé, je n'aurais pas osé. Pour ce qui est des campings, l'on en trouve de toutes sortes et bien souvent mal entretenus. Il y a vraiment du travail à faire à
ce niveau. Certains camping ressemblent plus à des "gargotes" et d'autres à des centres commerciaux animés... A quand le camping "équitable-écologique-naturel" ? Bon courage pour la
suite.


Petite question : On peut voyager en train avec un vélo chargé ? Qu'en pensent les contrôleurs ?

renarde1 09/08/2013 19:49



Merci Philippe, je pense qu'il y a chargement et chargement. Certains randonneurs ont 30 kg de bagages ! Nous on en a 10-15  ... bref , un vélo de route en alu peut supporter ça ! sinon
comment feraient les grands/gros modèles de cyclos ?


Sinon oui, on peut voyager avec un vélo chargé, pas de pb avec les contrôleurs. Nous on retire les sacoches arrière car c'est trop large pour passer la porte du train. Ce sont des sacoches qui se
clipsent, c'est rapide !



laneyrie daniel 06/08/2013 20:43


un peu en pente la tente

renarde1 07/08/2013 15:25



euh, c'est peut-être bien la photo



cestdurlevelo 05/08/2013 22:18


partir chargés comme un scarabé, c'est toujours mieux que rouler à vitesse d'escargots ! Le camping à 25€ c'est un détails, tant que les moules frites ont été satisfaisantes :)

renarde1 06/08/2013 09:26



Euh ... chargés comme des scarabée, on roule généralement à des vitesses d'escargot ! (pour info moyennes roulantes entre 15,5 et 18,7 km/h sur ce parcours) Les moles frites
étaient bonnes, merci, en plus ça faisait au moins un mois que j'avais envie de moules-frites.