Tous les chemins mènent au Serre du Sâtre

Publié le par Brigitte

Jeudi 19 juin novembre 2015, randonnée pédestre, massif des Coulmes, 18 km, environ 1000 m D+ en 4h (total 5 h avec la visite de la grotte)

(Nb : le GPS n'a pas fonctionné . Une petite erreur openrunner entre les km 8 et 10. L'AR à la grotte et la petite erreur qui a précédé ne sont pas comptabilisées)

Ce jeudi voit la concrétisation d'une sortie prévue de longue date , et reportée à aujourd'hui, Olive étant dans l'incapacité de marcher en raison d'un souci de cheville. Le beau temps nous a attendus : c'est en short et tee-shirt que je ferai la plus grande partie de la montée !

Mon idée était de lui faire découvrir un accès au massif des Coulmes à l'opposé des itinéraires de ski de fond de la Patente , en partant de la Balme de Rencurel. J'en avais parcouru la partie inférieure au début du mois d'août , en aller-retour, et j'avais envie de faire une boucle plus vaste, me faisant découvrir également une autre descente.

On commence par la grotte bien sûr ... avec une hésitation de ma part sur l'accès (et un aller-retour) , malgré ma visite récente. Pourtant ce n'est pas bien compliqué, le petit chemin latéral est à hauteur d'un panneau de randonnée ...et précède un net replat sur le sentier principal .

J'aime bien l'accès secret de cette grotte, et son entrée un peu étroite qui semble ne mener nulle part. Le niveau de l'eau du lac intérieur est bas aujourd'hui, nettement plus bas que début août. Cela facilite la traversée de la grande salle.

 

 

Tous les chemins mènent au Serre du Sâtre
Tous les chemins mènent au Serre du Sâtre
Tous les chemins mènent au Serre du Sâtre
Tous les chemins mènent au Serre du Sâtre
Tous les chemins mènent au Serre du Sâtre
Tous les chemins mènent au Serre du Sâtre
Tous les chemins mènent au Serre du Sâtre

Il fait trop beau dehors pour rester longtemps à ramper dans la grotte ... on remonte tranquillement le sentier dans un sous-bois assez ensoleillé jusqu'aux clairières de la Goulandière. Un aller-retour assez bref nous mène au belvédère du Rang , sur le chemin de Choranche. Deux jeunes femmes accompagnées d'un chien font une pause devant le panorama au soleil ...on les reverra le soir en passant en voiture à Pont en Royans !

Les ruines de la Goulandière et le belvédère du Rang (vue sur le Grand Veymont !)
Les ruines de la Goulandière et le belvédère du Rang (vue sur le Grand Veymont !)
Les ruines de la Goulandière et le belvédère du Rang (vue sur le Grand Veymont !)
Les ruines de la Goulandière et le belvédère du Rang (vue sur le Grand Veymont !)
Les ruines de la Goulandière et le belvédère du Rang (vue sur le Grand Veymont !)

Les ruines de la Goulandière et le belvédère du Rang (vue sur le Grand Veymont !)

Les sentiers sont plutôt bien balisés et il n'est pas très compliqué de se diriger ensuite vers le refuge du Serre du Sâtre , en empruntant en partie notre parcours en raquettes de mars 2014 .

On est loin encore de l'heure du goûter mais la table et les bancs de la cabane nous attendent pour une petite collation en papotant  ... c'est le seul moment où l'on sent un peu l'air frais des hauteurs, les lieux étant déjà très à l'ombre.

Tous les chemins mènent au Serre du Sâtre
Tous les chemins mènent au Serre du Sâtre
Tous les chemins mènent au Serre du Sâtre
Tous les chemins mènent au Serre du Sâtre
Et ça c'est le refuge après-demain ????

Et ça c'est le refuge après-demain ????

Tous les chemins mènent au Serre du Sâtre
Tous les chemins mènent au Serre du Sâtre

La redescente sur la Balme de Rencurel est assez directe, parfois malcommode car on marche sur une épaisse couche de feuilles qui cache un terrain glissant. On recoupe la route qui relie Rencurel au col de Pra Létang ... empruntée avec une joyeuse équipe en septembre 2012.

Un excellent souvenir !

En repensant à cette descente ce soir, je me dis que par bon enneigement, il doit être tout à fait possible d'aller en ski de rando jusqu'au refuge du Serre du Sâtre ! et surtout d'en descendre très agréablement dans une belle forêt clairsemée ... à étudier !

On retrouve tranquillement la voiture à la Balme de Rencurel ; la boucle prend cinq heures sans se presser, toutes pauses comprises. Cinq heures d'activité de pleine nature, dans le calme de la forêt des Coulmes, avec un compagnon de route que j'apprécie autant sur le vélo que pour papoter dans les sentiers ... ça n'a pas de prix !

 

 

Publié dans randonnée

Commenter cet article

Olive 20/11/2015 17:54

Merci Brigitte pour ton invitation à me faire découvrir le dessous du massif des Coulmes ! Cette rando me permet d'avoir un bel épilogue sur ma petite saison pédestre avec entre autre fin août avec l'ami Lionel le Tour du grand Veymond et le mois dernier le pas de la clé :-) Maintenant place ( bientôt ) aux skis :-))

Brigitte 20/11/2015 19:42

Bien mais sont-ils fartés, ces skis ? les miens, pas encore 8-)

cestdurlevelo 19/11/2015 22:33

cette grotte aura vu du passage en 2015 ;) reste plus que moi qui n'y suis pas allé alors, c'est ça??? ;)
Super ballade, des coins magnifiques... c'est vrai qu'à pieds on peut encore plus s'aventurer en pleine nature qu'à vélo. Vous avez bien profité du soleil à ce que je vois.... tant qu'il y en avait !
Place à l'hiver, alors?

Brigitte 19/11/2015 22:51

Oui on l'attend de pied ferme l'hiver ! Pour la grotte ce n'était pas la même pour le garçon que pour les filles :-) ...