Névache, paradis du ski sans remontées mécaniques ! (Partie 1)

Publié le par Brigitte

Dimanche 14 février 2021, ski nordique, col de l'Echelle , 15 km, 349 m D+ en 4 h

Depuis la veille, nous sommes installés dans un agréable appartement au coeur du vieux village de Ville Basse, hameau de Névache, tout près du four à pain (mais pour le pain, excellent d'ailleurs, il faut aller à Ville Haute, à 700 m de là )  .
A 50 m, la piste de ski de fond du haut, à 50 m aussi, la piste de ski de fond du bas : tous les hameaux sont reliés par les pistes.  La station n'étant pourvue que de deux petits téléskis, la fermeture des remontées n'a pas trop affecté la fréquentation des lieux en février, la plupart des vacanciers qui choisissent Névache ayant en général plusieurs cordes à leur arc.

Cette vallée est un paradis pour tous ceux qui aiment randonner, hiver comme été . Du fond de vallée aux sommets flirtant voire dépassant 3000 m , il y a de quoi faire, quelque soit le sport.

Nous sommes partis avec 6 paires de skis en tout, 3 paires chacun !  skating, nordique et de randonnée. Mais cela vaut le coup car selon l'itinéraire, l'un ou l'autre choix s'impose.

Début donc, ce dimanche , par un temps radieux mais très froid avec une petite bise , en direction du Col de l'Echelle . Le col est tout proche, tracé en itinéraire partagé donc praticable en skating. Mais le plus beau, le plateau derrière le col, est après, et n'est pas damé. C'est pourquoi nous avons choisi les skis à écaille.

 

 

Névache, paradis du ski sans remontées mécaniques ! (Partie 1)

La montée au col, sur une route relativement raide mais courte (moins de 3 km) , est sans histoire ; nous parvenons au col avec un vent glacial et de face, qui se calme bien dans la splendide série de clairière qui fait suite. C'est une journée unique pour l'ambiance hivernale en dépit du soleil , avec la poudreuse de l'avant veille et la veille, les arbres givrés et le froid.

Névache, paradis du ski sans remontées mécaniques ! (Partie 1) Névache, paradis du ski sans remontées mécaniques ! (Partie 1)
Névache, paradis du ski sans remontées mécaniques ! (Partie 1)
Névache, paradis du ski sans remontées mécaniques ! (Partie 1)
Névache, paradis du ski sans remontées mécaniques ! (Partie 1)

On progresse ainsi, en terrain relativement plat , jusqu'au "Mauvais Pas" qui marque le début de la descente vers Bardonecchia (Italie) ou la vallée étroite . C'est un très joli point de vue qui marque le terminus pour beaucoup de monde, à moins de faire de l'itinérant et de viser le refuge des Rois Mages dans la Vallée Etroite.

La descente rapide sur Névache, puis les pistes de fond pour rentrer de Roubion à Ville Basse, complètent la balade. (A noter que l'itinéraire est goudronné l'été et peut se faire en vélo de route !)

 

Cheval ou match de hockey à skis de fond, la station se met en quatre pour les vacanciers !
Cheval ou match de hockey à skis de fond, la station se met en quatre pour les vacanciers !

Cheval ou match de hockey à skis de fond, la station se met en quatre pour les vacanciers !

Ca se réchauffe, place au café en terrasse !

Ca se réchauffe, place au café en terrasse !

Lundi 15 février, ski de randonnée, crête de Baude , 18 km, 1040 m D+ en 5h38 (total 6h28)

Contrairement à la veille, le soleil chauffe déjà bien lorsque nous quittons l'appartement, skis de randonnée aux pieds, en direction du vallon de Buffère . Mais la petite couche de poudreuse est toujours là et complique un peu le départ en s'infiltrant sous les peaux de Jérôme, qui du coup ne tiennent pas en place. Contrairement à moi, il a des peaux de phoque recouvertes de silicone, qui s'utilisent sans colle. Mais il vaut mieux les mettre en place la veille au chaud ... là il faudra une bonne vingtaine de minutes de pause (et même un peu de colle, un comble !)  pour qu'elles tiennent enfin !

Par bonheur l'itinéraire commence par 3 km de montée sur la piste damée de la Haute Vallée (dont on peut couper quelques lacets) . En faisant glisser les skis sur du terrain plat, cela règle les soucis d'adhérence .
Il faut ensuite descendre légèrement jusqu'à un pont, pour remonter ensuite un raide mais assez large chemin dans les bois, damé par les passages de raquettes et de motoneige .

L'endroit est très prisé par les randonneurs en raquettes, d'autant que la collation à emporter est possible au refuge, qui est gardé ... ils sont très nombreux sur le sentier !

On débouche progressivement dans une zone moins boisée puis dans le merveilleux site des chalets de Buffère (où se trouve le refuge du même nom) , particulièrement enneigé .

Névache, paradis du ski sans remontées mécaniques ! (Partie 1) Névache, paradis du ski sans remontées mécaniques ! (Partie 1)
Névache, paradis du ski sans remontées mécaniques ! (Partie 1)
Névache, paradis du ski sans remontées mécaniques ! (Partie 1) Névache, paradis du ski sans remontées mécaniques ! (Partie 1)

Au-dessus, nous sommes seuls à continuer vers le vallon du Privé, puis à monter à la crête de Baude. L'itinéraire est sans difficulté mais la chaleur terrible dans cette pente Sud me donne du fil à retordre et me rappelle des souvenirs de surchauffe déjà anciens  (la chaleur est mon ennemi n°1 en ski de rando !) . Heureusement ce n'est pas trop long 😄 !
Le sommet de la crête de Baude, à près de 2600 m, permet un joli coup d'oeil sur l'ensemble des sommets de la vallée et au-delà .  L'aire de chaussage est confortable .

Névache, paradis du ski sans remontées mécaniques ! (Partie 1)
Névache, paradis du ski sans remontées mécaniques ! (Partie 1)
Névache, paradis du ski sans remontées mécaniques ! (Partie 1)
Névache, paradis du ski sans remontées mécaniques ! (Partie 1)
Névache, paradis du ski sans remontées mécaniques ! (Partie 1)
Névache, paradis du ski sans remontées mécaniques ! (Partie 1)
Névache, paradis du ski sans remontées mécaniques ! (Partie 1)
Névache, paradis du ski sans remontées mécaniques ! (Partie 1)

Nous sommes montés plus ou moins sur la croupe, la descente se fera par le fond du vallon : un bon choix car la neige, si elle n'est pas encore vraiment transformée dans les versants Sud, est restée poudreuse dans le fond du vallon qui voit moins vite le soleil.

Pique nique au soleil au bord d'un torrent presque enfoui, puis un café au refuge, il est temps de rejoindre la vallée. La petite remontée se fait en canard pour Jérôme, à pied pour moi (économies d'énergie 😁) , et la descente des 3 km de piste est relaxante (il faut juste essayer de ne pas faire un "strike" de piétons car la piste de la haute vallée c'est le spot de promenade du coin !)

Retour à la civilisation

Retour à la civilisation

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Philkikou 21/02/2021 22:11

Une vallée naturelle et superbe, comme tu le dis plein de moyen pour la découvrir. Pour ma part ça me rappellle une belle sortie vélo franco-italienne avec les vallées Névache, Etroite et Col de finestre en 2017 . Merci pour le beau récit

Brigitte 22/02/2021 13:19

Jamais été dans ce coin en vélo de route ! Et très peu en été ... A faire !

JACQUES BAILLY 20/02/2021 19:33

Je connais bien ce coin en vélo de route, en randonnée et c'est tout simplement superbe

Brigitte 21/02/2021 11:10

Je suis d'accord !!!!