Espagne 2012 : Premiers tours de pédales ... premières pentes !

Publié le par renarde1

Mardi 17 juillet 2012 , Hendaye- Zarautz, 64,5 km, 1119 m D+ 

 

 

 

 

 

En fin de matinée ce mardi, nous garons le Kangoo sur le parking de la gare d'Hendaye. Non qu'on aie dans l'immédiat l'intention de prendre le train, mais c'est la meilleure idée de parking longue durée un peu protégé qu'on aie trouvé dans cette station balnéaire où la saison touristique a démarré.

 

Les premiers kilomètres à vélo, dans un environnement urbaine avec beaucoup de circulation et de ptites côtes sournoises se révèle très difficile pour moi, car j'ai beaucoup de mal à garder l'équilibre sur le vélo à petite vitesse.

 

On traîne dans Hendaye un moment car Fille est restée à la maison sans clé de boite aux lettres, il faut faire faire un double et en envoyer une à notre voisin pour qu'il lui remette !  On passe enfin la frontière et on va manger un morceau à Irun ; il fait plutôt chaud et l'orientation est difficile, on veut en effet prendre la petite route qui grimpe dans la colline, bien sûr indiquée nulle part.

 

 departJ1.jpg
La petite route "verte" entre Irun (à droite) et Donostia/San Sebastian (à gauche) est bien visible sur la carte. 

 

C'est avec un bon petit 37°C qu'on attaque la montée vers le col de Jaizquibel.

Je m'y sens bien, trop contente d'être sortie de la ville pour retrouver ce que j'aime, des pentes et de beaux paysages.

La vue est très vite magnifique. Après un départ à 6-7%, ça devient bien sérieux pour des transporteurs de sacoches , avec de longues sections à 9%.

 

Jérôme veut que je grimpe à son rythme, il trouve  "fatigant  de toujours courir derrière" . je lui réponds que je vais essayer, mais je n'arrive pas à maintenir le vélo droit à une vitesse inférieure à 6-7 km/h,, impossible. Du coup je m'arrête, puis le rattrappe en roulant à 8 km/h, et quand j'ai fini ... je recommence.

 

 

IMGP2313.JPG
Belle route ...

 

IMGP2312.JPG

Avec vue sur la mer ...

IMGP2319.JPG 

 

IMGP2318.JPG

 

Après le col et une belle partie en balcon, on entame la descente vers St Sebastian, très agréable elle aussi.

Par contre on va connaître des moments difficiles à l'arrivée en ville ! Un grand classique : on n'arrive pas à s'orienter et on est canalisé vers des voies rapides interdites aux vélos.

 

Il faut dire qu'on est au pays basque, ou plutôt au  pays Batzkxe  ! Tout est écrit non pas en espagnol (qu'on ne maîtrise pas, mais on comprend un peu quand même)  mais en basque, une langue ancienne mais très vivante, qui utilise toutes les consonnes qui rapportent des points au scrabble   
Avec ça , cette région est très urbanisée

, et caractérisée par des pentes "velues", même en ville !!! Chaque erreur vous coûte la remontée d'une pente à 11-12%  
Il nous faudra donc l'aide de deux cyclistes locaux sucessifs , pour nous emmener vers le centre de San Sebastian, nommé Donostia en basque.

 

La découverte du centre est asse surprenante : une grande ville avec une belle plage noire de monde, immense !!!!  Après une boisson fraîche sur le quai, c'est en suivant cette plage jusqu'au bout qu'on rejoint la "petite route verte suivante", en direction de Iguelda.  Une seconde montée nous attend, un peu moins raide que la première. Au début il y a trop de voitures, puis ça se calme. les automobilistes sont plutôt prudents et patients, jamais énervés.

 

 

IMGP2322.JPG

Donostia 

IMGP2324.JPG

 

arrivee-J1.jpg

2 eme partie de l'après-midi : depuis Donostia, la petite route côtière et l'arrivée à Zarauzt avec quelques km de nationale

 

 IMGP2325.JPG

Et c'est reparti pour grimper au-dessus de la mer !

Alors que la pente devient plus tranquille et que le calme est revenu, je dois relâcher un peu l'attention  car je roule trop à droite et le goudron ne va pas tout à fait jusqu'au bord de la route. Il en résulte une pette "marche" de quelques centimètres, comme je ne roule pas droit je colle ma roue avant dans le petit fossé et paf, par terre   Après le genou droit à l'ardéchoise, c'est le gauche qui est un peu "épluché" ce qui me fait dire à Cricri que si je suis vieille j'auraii quand même un peu de peau neuve 

Celle qui repoussera quand j'arrêterai de creuser le tout avec les bains dans l'ocean salé   Je me promets de revoir le chargement des sacoches et l'équilibrage du vélo !

 

La descente qui suit n'est pas très roulante (étroite, revêtement moyen) , en fait ce sera la seule route d'Espagne dans ce cas !   On rejoint une nationale , il n'y a pas d'autre choix jusqu'à Zaraeutz ; elle est relativement praticable pour les vélos ;  celle-ci remonte à l'altitude incroyable de ... 80 m  et il semble y avoir là un col officiel mais je ne l'ai pas photographié 

 

IMGP2327.JPG

 

On trouve facilement un camping, où on nous attribue un tout petit emplacement mais avec une vue imprenable sur la mer.  Zarautz est une petite station balnéaire où les baigneurs sont encore nombreux au coucher du soleil, tout comme les surfeurs qui attendent la vague .

 

 IMGP2329.JPG

 

 

 IMGP2332.JPG

 

 IMGP2326-copie-1.JPG

 Petite terrasse avec vue sur la mer !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans vacances - voyages

Commenter cet article

morice 13/03/2015 19:16

Bravo.
Belles photos et trés bons commentaires.
Laure

Cricri le cyclo 29/07/2012 18:55


qui a dit que t'étais vieille ?


 


si je peux me permettre : un petit GPS garmin Vista hCx serait du meilleur effet pour ton cadeau d'anniversaire (en plus ce sera 50ans). Avec une borne carte dedans ça éviterai de te perdre

renarde1 29/07/2012 19:03



Je préfèrerais un vélo  mais je ne vais pas oser 



Ferlay Jacky 29/07/2012 17:29


Belles photos toujours avec de magnifiques points de vue. On a hâte de connaitre la suite...


Jacky

renarde1 29/07/2012 17:55



Gros boulôt de rédaction qui va s'étaler encore sur quelques jours 



Veloblan 28/07/2012 22:18


Un GPS de vélo type Garmin indique les routes que tu lui donnes, donc impec, je trace sur Openrunner, je rentre dans le GPS et roulé

renarde1 28/07/2012 23:09



Un jour je m'équiperai sûrement !



cestdurlevelo 28/07/2012 22:11


Du vrai beau cyclotourisme ça. Mais... c'est vrai, cela inclut parfois trop de voitures, des déviations vers grosses routes, et aussi les routes longues sous le soleil... mais c'est aussi ça qui
nous fait avancer non?


En tout cas tes photos me font envie.. suivre la côte comme ça, ça doit être quelque chose!

renarde1 28/07/2012 23:09



Oui, le voyage c'est un peu un autre registre, et pour aller loin on peut accepter des choses qui seraient sans intérêt sur un tour à la demi journée. il y a un vrai plaisir de découvrir du
nouveau, mais aussi de gérer un certain nombre d'éléments supplémentaires