Tour du Cotentin J3 - J4 La côte Nord et la Hague

Publié le par Brigitte

Mardi 21 juillet 2015

Fin des nuages plus ou moins menaçants ... Ce matin, nous quittons St Vaast la Hougue et ses parcs à huîtres sous un beau soleil un peu frais, avec des lumières qui vous démangent toutes les cinq minutes sur le plan photographique.

Nous doublons une petite équipe de hollandais inhabituelle : deux mamans avec deux enfants qui voyagent à vélo tout comme nous. Nous les recroiserons plus tard, à Cherbourg . Ce matin, un peu de jeu de piste pour nous, afin d'aller rendre visite à une cousine de la mère de Jérôme. Cette dame a 91 ans et il ne l'a pas vue depuis au moins 30 ans. Elle habite dans un petit hameau perdu au milieu de nulle part ;-) ... nous avons le plaisir d'être invités à déjeuner.

 

St Vaast la Hougue le matin St Vaast la Hougue le matin

St Vaast la Hougue le matin

Barfleur sous le soleil Barfleur sous le soleil
Barfleur sous le soleil
Barfleur sous le soleil Barfleur sous le soleil

Barfleur sous le soleil

En repartant, on atteint assez rapidement Cherbourg . Une piste cyclable très bien conçue, et facile à trouver  permet d'entrer dans cette ville , d'en traverser le centre... et de continuer de l'autre côté sur une dizaine de km. Il y a de très belles pistes cyclables en Normandie ... en revanche, en vélo de route, il faut se méfier des itinéraires cyclables fléchés (comme l'euro veloroute n°4 qui suit les côtes) car ils alternent sections goudronnées et sections VTC. 

Approche et traversée de Cherbourg : voitures à gauche, vélos au milieu, piétons à droite. Approche et traversée de Cherbourg : voitures à gauche, vélos au milieu, piétons à droite. Approche et traversée de Cherbourg : voitures à gauche, vélos au milieu, piétons à droite.
Approche et traversée de Cherbourg : voitures à gauche, vélos au milieu, piétons à droite. Approche et traversée de Cherbourg : voitures à gauche, vélos au milieu, piétons à droite.

Approche et traversée de Cherbourg : voitures à gauche, vélos au milieu, piétons à droite.

Il fait toujours très beau et on prend même de sacrés coups de soleil sur la figure . A partir de ce moment, le terrain devient bien plus accidenté : c'est le début de la superbe "route des caps" , qui sera empruntée par le Tour de France 2016.

Celle-ci est quand même un peu fréquentée par les touristes ... donc un peu de circulation sur ce secteur, sans plus. Les pentes sont parfois raides, jusqu'à 12 % ... à négocier avec les sacoches. Quand je passe le petit plateau, je n'arrive plus à repasser sur le 39 , sauf le soir, au camping, sans bagages ... je n'ai pas encore compris pourquoi ;-)

Le paysage est de plus en plus beau ...

la route des Caps la route des Caps
la route des Caps la route des Caps
la route des Caps la route des Caps

la route des Caps

Un petit détour de 1,5 km pour rendre visite au phare de la Hague  (hameau de Goury) Un petit détour de 1,5 km pour rendre visite au phare de la Hague  (hameau de Goury)
Un petit détour de 1,5 km pour rendre visite au phare de la Hague  (hameau de Goury)
Un petit détour de 1,5 km pour rendre visite au phare de la Hague  (hameau de Goury) Un petit détour de 1,5 km pour rendre visite au phare de la Hague  (hameau de Goury)

Un petit détour de 1,5 km pour rendre visite au phare de la Hague (hameau de Goury)

Le coin est tellement joli qu'on en oublie l'usine de retraitement des déchets nucléaires, jusqu'à ce qu'on passe devant. C'est vrai que face au vent d'Ouest, on ne roule pas vite, mais on roule le long de ce site pendant au moins 10 mn ... c'est énorme.

On l'oublie ensuite pour plonger dans une incroyable petite vallée pou arriver au camping de Vauville. C'est un endroit incoyable ... complètement hors du temps ! On décide d'y rester deux nuits pour se balader un peu sans les sacoches .

Vauville : un raidard en descente ... un camping tout simple au bord d'une plage de 10 km , déserte ... la bruyère qui colore les collines ...Vauville : un raidard en descente ... un camping tout simple au bord d'une plage de 10 km , déserte ... la bruyère qui colore les collines ...
Vauville : un raidard en descente ... un camping tout simple au bord d'une plage de 10 km , déserte ... la bruyère qui colore les collines ...Vauville : un raidard en descente ... un camping tout simple au bord d'une plage de 10 km , déserte ... la bruyère qui colore les collines ...Vauville : un raidard en descente ... un camping tout simple au bord d'une plage de 10 km , déserte ... la bruyère qui colore les collines ...

Vauville : un raidard en descente ... un camping tout simple au bord d'une plage de 10 km , déserte ... la bruyère qui colore les collines ...

Le soir, pas de télé mais coucher de soleil pour tout le monde ... Le soir, pas de télé mais coucher de soleil pour tout le monde ...
Le soir, pas de télé mais coucher de soleil pour tout le monde ...

Le soir, pas de télé mais coucher de soleil pour tout le monde ...

Mercredi 22 juillet 2015

Aujourd'hui, ce sera journée tourisme sans sacoches . C'est presque indispensable pour aller visiter les caps et les plages . Chaque crique est déservie par une route en forte descente ... et ça remonte aussi raide de l'autre côté. On y dépasse allègrement les 15 % parfois .... ces routes on la particularité d'avoi un excellent revêtement. Et la vue est à couper le souffle, si la pente ne suffit pas.

Baie des Treize Vents (le plus beau passage du voyage à mon goût) ... nez de Jobourg ... baie d'Ecalegrain ... des endroits sauvages à voir absolument ...

C'est ici (à St Germain de Vaux ) que Jacques Prévert a terminé son existence.

On bénéficie d'une nouvelle journée très ensoleillée même si le petit matin est très frais (je suis même partie avec le buff sur les oreilles ;-) )

 

Le plus joli raidard du voyage ... les Treize Vents
Le plus joli raidard du voyage ... les Treize VentsLe plus joli raidard du voyage ... les Treize Vents
Le plus joli raidard du voyage ... les Treize Vents

Le plus joli raidard du voyage ... les Treize Vents

oh la Vache !!!

oh la Vache !!!

Nez de Jobourg et baie d'Ecalgrain Nez de Jobourg et baie d'Ecalgrain
Nez de Jobourg et baie d'Ecalgrain

Nez de Jobourg et baie d'Ecalgrain

Du côté d'Omonville Du côté d'Omonville
Du côté d'Omonville
Du côté d'Omonville Du côté d'Omonville

Du côté d'Omonville

Et de nouveau le spectacle du soir ... Et de nouveau le spectacle du soir ... Et de nouveau le spectacle du soir ...
Et de nouveau le spectacle du soir ... Et de nouveau le spectacle du soir ...

Et de nouveau le spectacle du soir ...

Publié dans vacances - voyages

Commenter cet article

Laurent BENET 28/01/2016 10:25

je viens de prendre beaucoup de plaisir à lire ce récit.
c'est vrai que le Cotentin est très beau
il n'a beau qu’être à un peu plus de 200 km je n'y suis aller qu'une fois mais en garde un souvenir très dépaysant avec des paysages très différent de la région rouennaise.

un renseignement, en lisant le passage : " Quand je passe le petit plateau, je n'arrive plus à repasser sur le 39"
je me demande pour ce genre de périple (mais peut etre aussi pour tes sortie casi-quotidienne) tu utilise un triple plateau (la 39 devant etre celui du milieu j'imagine) ? et plus généralement qu'as-tu comme plateaux et pignons ? comme tu peux le remarqué je n'y connais pas grand chose ;-)

Brigitte 29/01/2016 08:20

Oui, très joli coin de France que je ne connaissais pas ! Oui Laurent, j'utilise un triple plateau (50 - 39 et 30 dents) et une cassette 12-30 (10 vitesses) , pas seulement sur ce genre de périple, mais tout le temps (mes deux vélos sont équipés pareil côté transmission)

Philippe 07 29/07/2015 22:03

C'est joli, mieux que le Morbihan qui ne nous as pas vraiment plus. Vivement le tour 2016. A+

Brigitte 29/07/2015 22:08

Oui je ne regarde pas grand chose du tour habituellement, mais ce sera amusant de revoir cette route du tour des Caps !

bruno 29/07/2015 20:33

Des routes que je connais pour y avoir fait du tourisme les 2 dernières années avant d'aller faire un BRM (un 300 puis un 400) partant du milieu.
Cette année le 600 faisait le tour du cotentin (pour commencer car il en faut plus pour un 600) mais j'ai fait ma feignasse en restant au boulot.
Arrivé au bout du monde a Goury j'ai toujours du mal à en repartir tellement les zieux sont accrochés au paysage.

Brigitte 29/07/2015 22:07

Oui c'est fascinant ces paysages ... il devait être beau ce brevet 600 quand même !! Assez casse-patte, mais beau, une bonne préparation à la crêpe de Brest !

Olive 29/07/2015 17:53

Un régal de te lire , c'est presque aussi beau que les Chambaran ou les Coulmes :-)....!!

Brigitte 29/07/2015 18:43

Les Chambaran ou les Coulmes que je suis contente de retrouver quand même ;-) ... merci Olive ...

El_DiablO 29/07/2015 14:58

Alors tu vois Brigitte que la Normandie est ensoleillée et que la Manche est super Joulie sauf l'usine de la Hague (beurkkk) Et oui y a aussi des "raidars" qui font mal aux Cuisses !!! Je connais très bien tout le circuit que vous avez fait car on va souvent sur Barfleur en été (pas loin de Rouen); je pense que vous avez été enchantée de votre Belle Ballade dans le Cotentin. Bravo pour tous ces kilomètres mais avec le soleil c'est toujours mieux. Bizz

Brigitte 29/07/2015 15:25

Ben oui l'usine il vaut mieux éviter de regarder par là. Les gens disent qu'il y a toujours du brouillard autour même quand il fait beau sur la mer. En effet c'est un super circuit à parcourir à vélo ; c'est rare de pouvoir rouler ainsi près des côtes sans être trop embêtés par les voitures !